A la découverte d'Umut Bozok, le matador de la Ligue 2

Recruté l’été dernier du coté de Marseille-Consolat en National, le franco-turc Umut Bozok est en train d’affoler les statistiques de Ligue 2. Meilleur buteur avec déjà 14 buts en 19 matchs disputés, Bozok commence à attirer les yeux des clubs de Ligue 1 dès cet hiver…

Sélectionné avec les U21 de Turquie, Bozok totalise 4 buts en 5 sélections.
Sélectionné avec les U21 de Turquie, Bozok totalise 4 buts en 5 sélections.

Metz, la première étape

Né à Saint-Avold en Moselle, le jeune Umut Bozok fait ses premiers pas avec un ballon très jeune. Passionné de piano et de karaté, il souhaite pourtant devenir footballeur professionnel. A tout juste 15 ans, Bozok opte pour le centre de formation du FC Metz. S’il suit le cursus normal pour devenir professionnel, il ne parvient pas à décrocher son premier contrat avec les grenats messins malgré 13 buts en 33 matchs avec la réserve. Déçu mais conscient de son potentiel, il ne va pas baisser les bras pour autant. Obligé de partir à l’étage inférieur pour démontrer ses qualités, le jeune attaquant va vite impressionner les observateurs…

Marseille-Consolat, le déclic

Arrivé sur la pointe des pieds dans un effectif qui a manqué la montée d’un cheveu la saison précédente, Bozok débute comme titulaire face au CA Bastia pour l’ouverture du championnat de National. Muet lors des 3 premiers matchs, il va marquer son premier but face à Sedan pour la quatrième journée et en enchaîner 17 autres. Si le total de 18 buts pour sa première saison comme titulaire est plus que satisfaisante. Sollicité par la fédération turque, il rejoint les U21 de Turquie en avril 2017. Buteur à deux reprises face à l’Azerbaïdjan, il dispute actuellement les qualifications pour l’Euro espoir en 2019.

Nîmes, la consécration

A la recherche d’un buteur, le Nîmes Olympique se penche rapidement sur le cas Umut Bozok. En l’échange de 150 000 euros et un contrat de 3ans, les nîmois s’offrent les services d’une jeune pousse prometteuse. Mis sur le banc lors du premier match de Ligue 2 perdu face au Stade de Reims, il va vite trouver une place de titulaire dans le 4-4-2 de Bernard Blaquart. Grace au soutien de Rachid Allioui, Bozok enchaîne les matchs et plus important, il enchaîne les buts. Si à la 11ème journée, le bilan est honorable avec 4 buts en 10 matchs, le déclic va se produire fin octobre. Opposés à Brest, les crocodiles nîmois infligent un cinglant 4-0 aux bretons grâce à un triplé de Bozok. Lancé, le franco-turc empile 7 autres réalisations en 8 matchs. Avec 14 buts en 18 matchs, le buteur fait parler de lui…

Et maintenant ?

Depuis un certain Guillaume Hoarau il y a une dizaine d’années ou Olivier Giroud plus récemment, peu d’attaquant ont fait une telle impression en Ligue 2. Lorsqu’on connaît la pénurie de bons attaquants actuellement, le profil d’Umut Bozok peut rendre des services à un nombre important de clubs de Ligue 1. Adroit devant le but, costaud et à l’aise techniquement, il a encore une marge de progression intéressante. Logiquement, Lyon et d’autres clubs se sont renseignés pour s’attacher le buteur nîmois. Si pour le moment, la tendance va vers une stabilité jusqu’à la fin de saison, une belle offre pourrait faire revoir les plans du Nîmes Olympique. Dans tous les cas de figure, Umut Bozok est à l’orée d’une belle carrière, à lui de bien choisir sa future destination…

https://www.youtube.com/watch?v=t5zuWQlQrcY

Jajaye Panizzoli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut