Comment les U21 français ont relevé la tête ?

Absents de l’Euro Espoirs depuis 2006, les Bleuets tentent actuellement de corriger cette statistique peu reluisante. Actuellement première de son groupe de qualification devant la Slovénie et le Kazakhstan, la France est en position idéale pour enfin démontrer que la période noire est derrière. Si plusieurs facteurs peuvent expliquer ce redressement soudain, jusqu’où peut aller cette génération talentueuse ?

Depuis qu'il est arrivé sur le banc des U21, Sylvain Ripoll n'a connu que la victoire. 6 victoires en 6 matchs. Credit Photo : AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER
Depuis qu’il est arrivé sur le banc des U21, Sylvain Ripoll n’a connu que la victoire. 6 victoires en 6 matchs. Credit Photo : AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER

Un historique qui fait mal

Se pencher sur les résultats des dix dernières années des espoirs français provoque des maux de tête. En effet, sur les six derniers championnats d’Europe U21 la France n’a participé à aucun. On se rappelle de la virée nocturne de 2012 où Mvila, Ben Yedder et Griezmann s’étaient fait attraper en boite de nuit juste après le barrage aller face à la Norvège. Mais aussi de l’épique Suède-France où Layvin Kurzawa s’était fait chambrer par l’attaquant Guidetti. Si la thèse de l’accident de parcours peut être retenue pour une élimination, elle ne tient plus lorsqu’on évoque une période large de 10 ans. Encore plus lorsqu’on sait que les générations à disposition des différents sélectionneurs (Mombaerts, Sagnol, Mankowski) étaient performantes avec des joueurs de qualité à tous les postes. Bien décidée à corriger le tir définitivement, la FFF a décidé de changer de méthode pour choisir le sélectionneur et les méthodes…

Un choix original

Lorsque la FFF a effectué un appel à candidatures pour le poste de sélectionneur U21, diverses réponses ont été apportées. Toutefois un profil a séduit les décideurs. Celui de l’ex coach lorientais Sylvain Ripoll. Âgé de 45 ans, cet ancien joueur du Mans, Rennes et Lorient venait de vivre sa première expérience de coach titulaire sur le banc du FC Lorient. Disciple de Christian Gourcuff durant une dizaine d’années, il a appris patiemment son métier tout en conservant la patte tactique de son mentor. Adepte du 4-4-2 sauce Gourcuff, ce Breton pur jus apporte un vent de fraîcheur en établissant une rupture avec les schémas traditionnels de la DTN jugés trop frileux.

Des résultats positifs

Vainqueurs des cinq premières rencontres de groupe face à la Slovenie, la Bulgarie, le Luxembourg et le Montenegro, les Bleuets caracolent en tete de leur groupe de qualifications. Avec un Martin Terrier meilleur buteur des éliminatoires (7 buts), un milieu de terrain de grande qualité (Lopez, Tousart et N’Dombele), un attaquant courtisé par les top clubs européens (Moussa Dembele), les U21 français s’avancent dans cette phase qualificative avec confiance. Si pour le moment le 4-3-3 tient la corde avec le trio Terrier, Dembele et Bamba, il n’est pas exclu que le sélectionneur repasse à son sacro-saint 4-4-2 en cours de route. Avec 5 points d’avance sur le second, les Bleuets ont une voie royale pour enfin participer au tournoi majeur de la catégorie.

Jajaye Panizzoli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut