Timo Werner, plus qu'un espoir

Encore inconnu du grand public il y a un an, le buteur du RB Lepizig Timo Werner vit une période extraordinaire dans sa jeune carrière. Auteur de 21 buts en Bundesliga la saison dernière, l’Allemand devrait partir en Russie cet été avec la Nationalmannschaft. Deuxièmes du championnat et encore en lice pour une place en 8èmes de finale de Champions League, le RB Leipzig et son avant-centre fétiche ont en encore de grands projets cette saison…

En 103 matchs avec Stuttgart Werner a mis 14 buts. AVec le RB eipzig, il a inscrit 29 buts en 48 matchs. Plus du double en moins de matchs... AFP PHOTO / PATRIK STOLLARZ
En 103 matchs avec Stuttgart Werner a mis 14 buts. Avec le RB Leipzig, il a inscrit 29 buts en 48 matchs. Plus du double en moins de matchs… AFP PHOTO / PATRIK STOLLARZ

Pro à 17 ans

Formé au VFB Stuttgart, Timo Werner a passé toutes ses classes dans le club local. Natif de la ville, il a toujours voulu porter le maillot des quintuples champions d’Allemagne. Lancé officiellement dans le grand bain le 1er août 2013 à tout juste 17 ans, face au Botev Plovdiv en barrage d’Europa League, Werner va d’abord se faire une place sur le coté droit. Dans un 4-2-3-1 avec Ibisevic en pointe, le jeune attaquant va principalement engranger de l’expérience. Car niveau résultat, la situation est médiocre. Avant-dernier à 6 journées de la fin, le VFB termine à une piteuse 15ème place finale. Cependant, Werner dispute 30 matchs de Bundesliga, inscrit 4 buts et délivre 5 passes décisives.

La relegation du VFB Stuttgart

La saison 2014-2015 redémarre avec de nouveau Werner titulaire. Si le changement d’entraîneur Huub Stevens par l’ancien Armin Veh redonne des espoirs au supporters de Stuttgart, très vite la morosité revient. Toutefois, Timo continue de jouer. Toujours sur un coté, mais plus uniquement le droit. Rentrant sur son pied droit sur le flanc gauche de l’attaque, il ne réalise pas une grande saison statistique avec seulement 3 buts en 32 rencontres. La saison suivante sera encore pire que la précédente car Stuttgart descendra en Bundesliga 2 malgré une saison pleine pour Timo Werner 33 matchs 6 buts et 4 passes décisives.

Le tremplin Leipzig

Ne suivant pas son club formateur à l’étage inférieur. Werner va opter pour un pari audacieux sur le papier. En effet, l’an dernier il fallait être sacrément inspiré pour se douter de la trajectoire exceptionnelle du RB Leipzig. Faisant confiance au coach en place Raph Hasenhuttl, le joueur de 20 ans va faire le meilleur choix possible. Repositionné en attaquant axial, il va connaître un début de saison individuel contrasté avec seulement 3 buts en 9 matchs. Mais comme l’équipe tournait à plein régime (2eme de Bundesliga), Werner n’a pas reçu de pression particulière. Continuant à travailler, l’ex du VFB Stuttgart a fini par trouver le chemin des filets de plus en plus souvent. Avec 18 buts marqués sur les 24 matchs suivants, Timo Werner a explosé aux yeux de l’Allemagne voire de l’Europe entière.

Le numéro 9 tant attendu

Depuis la retraite officielle de Miroslav Klose, l’Allemagne se cherche un vrai numéro 9. Plusieurs profils ont été testés sans grand succès. Logiquement, l’explosion de Timo Werner a alerté le sélectionneur Joachim Low. S’il avait toujours fait partie des différentes sélections nationales de jeunes (U17, U19 et U21), le jeune joueur de 20 ans ne s’attendait pas aussi vite à être appelé. En mars dernier, il est titulaire face à l’Angleterre en amical. Si les allemands l’emportent 1-0 garce au dernier but de Lukas Podolski, Werner est bon dans le jeu en se procurant plusieurs occasions. Sélectionné pour la Coupe des Confédérations en Russie cet été, il tient son rang en marquant 3 buts en 4 matchs avec notamment un doublé face au Cameroun. De nouveau buteur en République Tchèque (1-2) et face à la Norvège (6-0), Werner a de nouveau frappé cette semaine contre les Bleus lors du match nul 2-2. S’il est épargné par les blessures, il sera à coup sur une des attractions du prochain Mondial en Russie.

Jajaye Panizzoli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut