Ter Stegen : le cerbère du Barça

À l’occasion du match de Ligue des Champions entre la Juventus de Turin et le FC Barcelone qui se déroule ce soir à l’Allianz Stadium de Turin, zoom sur le gardien des Blaugranas Marc-André Ter Stegen. Le portier allemand de 25 ans a encore été l’auteur d’une remarquable prestation en réalisant plusieurs arrêts avec le FC Barcelone face à Leganés. Au point d’être encensé par l’entraîneur catalan Ernesto Valverde. Focus sur Marc-André Ter Stegen, le gardien du Barça.

Ter Stegen lors du match entre Leganés et le FC Barcelone au stade Butarque , Leganés, Madrid, le 18 Novembre 2017. (Photo de Jose Breton/NurPhoto)
Ter Stegen lors du match entre Leganés et le FC Barcelone au stade Butarque , Leganés, Madrid, le 18 Novembre 2017.
(Photo de Jose Breton/NurPhoto)

« Dans l’autre surface, Ter Stegen fait une bonne saison. Il nous offre beaucoup de sécurité et nous sommes satisfaits de ses performances, » explique Ernesto Valverde sur le portier en conférence de presse. Il faut dire que le gardien réalise un beau début de saison avec le Barça.

Une motivation sans failles

Interviewé par le journal allemand, Ter Stegen fait preuve de pragmatisme« Nous sommes dans une bonne période. On voit que tout n’est pas facile pour les grosses équipes, comme le Real Madrid. Nous avons parfois lutté face à des petits clubs. Nous devons être à 100% présents. »

Formé au Borussia M’Gladbach, Ter Stegen a très vite révélé son potentiel au point d’intégrer les espoirs la même année que l’équipe première  (2012). Arrivé en 2014 en prévision du départ de Victor Valdés, le gardien allemand effectue son premier match le 17 septembre avec les Blaugranas en Ligue des champions.

Contre l’Apoel Nicosie, il montre l’étendue de son talent en conservant une cage inviolée. Il enchaîne les parades et gagne en maturité et en puissance au fil des saisons.

L’avenir de la Mannschaft

L’Allemagne ne manque pas de gardiens de qualité. Et cela depuis plusieurs générations. Les remplaçants ne manquent pas de talent.  Ce qui veut dire que personne n’est irremplaçable. « Nous avons de très bons gardiens en Allemagne, même si le titulaire n’est pas là », affirme Oliver Kahn.

L’ancien champion d’Europe (1996) connaît bien son sujet. Malgré son incroyable palmarès, l’ancien portier du Bayern a connu une fin de carrière internationale difficile. Considéré pendant des années comme le numéro 1, Kahn a été remplacé au dernier moment par sa doublure Jens Lehmann en vue du mondial en 2006.

Les deux étant en fin de carrière, Jurgen Klinsmann, sélectionneur à cette époque, dû faire un choix cornélien.

Une situation qui s’est par la suite répétée en 2010. « Au mondial 2010, René Adler était censé être le gardien titulaire et a raté le tournoi en raison d’une blessure, et c’est là que Manuel Neuer s’est imposée et a joué une coupe du monde sensationnelle ».
Et d’ajouter ceci : « Je ferais pleinement confiance à Ter Stegen au cas où Manuel Neuer ne se remettrait pas à temps pour la Coupe du Monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut