Tango League : le Street Football au sommet de Paris

Dimanche 12 Mars a eu lieu la Tango League, le tournoi de Street Football le plus élévé de France. Elévé par le lieu, terrain sur le toit de la Tour Montparnasse, mais aussi par le niveau de jeu. Pour l’occasion, Adidas, organisateur de l’événement, avait invité pour l’occasion des joueurs de Ligue 1 tels que Bafétimbi Gomis, Amine Harit et Jean-Kevin Augustin mais aussi le S3 Crew (groupe de Freestyle) et des rappeurs, Kaaris et Kalash Criminel. Retour sur l’événement, avec des interviews exclusives LaBeautéDuFootball.

© Adidas
Locheres Thug, vainqueurs de la Tango League 2017 © Adidas

La Tango League est la ligue de street football par excellence. 170 joueurs qualifiés grâce à un pré-tournoi et des challenges sur les réseaux sociaux ont participé à cette seconde saison de Tango League. Les joueurs avaient pour objectif de se démarquer d’une part par leurs talents de footballeurs mais aussi d’autre part grâce aux réseaux sociaux. Chaque joueur partage via l’un de ses profil son parcours, ce qui lui fait gagner des points.

Les rencontres se jouent à 4×4 sans gardien et durent 10 minutes. Le tournoi s’est déroulé dans une bonne ambiance et la grande finale a été remportée cette année par les Locheres Thug, qui ont battu les tenants du titre 2016 les Galactics ! Le MVP du tournoi, joueur de l’équipe des Locheres Thug, est Kazz (Instagram : @K_double_z) qui a gagné un contrat de sponsoring avec adidas : il recevra pendant un an toutes les sorties produits clé en textile et chaussures d’adidas football. 

Cet événement, qui permet aux jeunes qui n’ont pas la chance de jouer au plus haut niveau de pouvoir s’exprimer,  est soutenu par Jean-Kevin Augustin, joueur du Paris Saint-Germain : « Je pense que c’est très bien pour les jeunes de quartier qui essayent de s’en sortir. Adidas fait un très bon travail dans ce domaine là, organiser de tels évènements pour aider les jeunes. J’ai jamais eu la chance de participer à un tel tournoi mais j’ai beaucoup jouer dehors, dans les city-stades avant de m’inscrire dans un club et je pense que ça m’a beaucoup apporté dans ma carrière. » Et l’attaquant parisien n’hésite pas à conseiller les jeunes talents franciliens « Il faut travailler dur pour réaliser leur rêve. Signer professionnel c’est pas le plus important, il faut continuer à bosser. Il n’y a que le travail qui paye. ».

Vu le succès de ce premier tournoi 2017, Adidas organise un second tournoi parisien qui débutera en Mai !
Et le joueur qui aura le meilleur classement à l’issu de ces deux tournois ira représenter Paris au tournoi All Star face aux meilleurs joueurs des autres villes. (Londres, Berlin, Sao Paulo…). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut