Souvenez-vous : La dernière gâchée de Paolo Maldini à San Siro

Paolo Maldini a joué, le 24 mai 2009, son dernier match sous les couleurs du Milan AC à San Siro. Après 902 matchs disputés, 12 saisons en tant que capitaine, 5 Ligue des Champions et quelques 7 Scudetti, la légende italienne fait ses adieux à l’un des plus beaux stades du monde. Cependant, son ultime sortie sur cette pelouse mythique ne va pas se passer comme prévue. La faute notamment à la Curva Sud.

Paolo Maldini a disputé . / AFP PHOTO / ROBERTO BARETTI
Paolo Maldini a disputé . / AFP PHOTO / ROBERTO BARETTI

Un héros remis en question. Ce soir-là de printemps, les 72681 spectateurs présents dans le stade de San Siro s’apprêtent à dire adieu à l’un des pères fondateurs de la légende du club lombard. Pour la réception de la Roma à l’occasion de la 37ème journée de Serie A, des écharpes blanches sur lesquelles est brodée en rouge « 3 Paolo Maldi » ont été distribuées.  Les joueurs romains participent à la fête en portant des T-shirts à l’effigie du défenseur. Maître dans l’art du tacle glissé, technique comme un brésilien, le numéro 3 du Milan aura durant ses 24 années professionnelles fait rêver les fans de football. Les tifosi du Milan en premier lieu. Cependant, plusieurs évènements sont venus gâcher cette idylle entre ces deux âmes sœurs.

Triste fin

"<yoastmark

La toute première dispute remonte à la saison 1997-1998. Lors d’une opposition entre Milan et Parme à San Siro, les ultras de la Curva Sud, mécontents, vont sévèrement conspuer leur équipe. Une façon de faire qui n’a pas été appréciée le défenseur rossonero . “Je n’ai jamais accepté que des garçons plus jeunes que moi me disent de m’impliquer d’avantage” ou  encore “ Si tu n’es pas satisfait, tu me siffles, mais ça s’arrête là”. De quoi créer une animosité entre les deux camps. Il y a également eu son interview musclée en septembre 2007.  “Désormais, on joue à l’extérieur ou sur un terrain neutre, jamais vraiment à la maison. Ça ne me semble pas logique, et l’équipe en a assez”.

Contrairement à l’ancien capitaine du Milan AC Franco Baresi, Maldini n’a pas créé ce lien avec la Curva Sud. Ces derniers ont décidé de lui rendre l’appareil lors de sa dernière en déployant deux banderoles. Une première plus « soft » : Merci capitaine : sur le terrain, un immense champion, mais tu as manqué de respect à ceux qui t’ont enrichi. ». Une seconde plus moins délicate : « Chaleureux remerciements pour tes 25 glorieuses années de carrière. De la part de ceux que tu as défini comme des mercenaires et des clochards. » Dans un premier temps surpris, Maldini craque et adresse un doigt d’honneur à la tribune. La Curva Sud implose et un « il n’y a qu’un capitaine (en référence à Baresi) » descend des tribunes. Maldini annule la cérémonie finale et rentre au vestiaire.

Malgré 24 années de bons et loyaux services, l’un des plus grands défenseurs de l’histoire du football quitte la scène par la petite porte. Rideau.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut