Souvenez-vous : Le but d'Iniesta qui offre sa première Coupe du Monde à l'Espagne

Le 11 Juillet 2010 restera comme une date clé dans l’histoire de la Roja, vainqueur de sa première Coupe du Monde au terme d’un match interminable face aux Pays-Bas (1-0 A-p). Un succès acquis dans les derniers instants grâce au but salvateur d’Andrés Iniesta. Un instant magique que nous vous proposons de revivre comme si vous y étiez. Vidéo :

Nous sommes le 11 Juillet 2010 à Johannesburg, soir d’une finale de Coupe du Monde inédite entre l’Espagne et les Pays-Bas. Une rencontre sous pression puisqu’aucune des deux sélections n’a encore eu la chance de soulever le Saint Graal. Premiers de leur groupe, les hommes de Ben van Marwijk ont réalisé un parcours sans faute en éliminant successivement la Slovaquie, le Brésil et l’Uruguay. Pas de quoi faire frémir des espagnols visiblement au dessus du lot, après des victoires de prestige contre le Portugal, le Paraguay et l’Allemagne. Un exploit d’autant plus retentissant que la Roja s’était inclinée pour son premier match de la compétition face à la Suisse.

Dans un stade Soccer City archi-comble qui raisonne aux sons des Vuvuzela, la tension se fait ressentir de part et d’autre. Les oranges imposent un lourd défi physique aux hommes de Del Bosque, en témoigne la semelle (désormais légendaire) de Nigel de Jong sur Xabi Alonso … Le temps réglementaire ne suffit pas à départager les deux équipes qui se lancent dans une prolongation interminable. Tout porte à croire que la décision se fera aux tirs au but, comme 4 ans auparavant entre la France et l’Italie. Toutefois un homme en a décidé autrement. A la 115ème minute, idéalement servi par Cesc Fabregas, le milieu de terrain du FC Barcelone Andrés Iniesta crucifie Maarten Stekelenburg d’une sublime reprise de volée et fait taire tout le peuple Orange en l’espace d’un instant. Fou de joie, le héros de la soirée retire son maillot et célèbre ce but si important avec toute la tribune nord. Les Pays-Bas ne reviendront plus. L’Espagne est logiquement sacrée championne du monde et réalise un doublé inédit après sa victoire lors de l’Euro 2008. Les ibériques peuvent chanter … Eh Viva Espana … !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut