Souvenez-vous : Ça s’est passé un 10 décembre

La rubrique Souvenez-vous subit un vrai lifting. Après avoir analysé et décortiqué des matchs bien précis durant plusieurs années, cette rubrique va se focaliser sur les événements qui ont fait l’actualité du ballon rond. Chaque jour de l’année, La Beauté du Football mettra en lumière les matchs ou les faits marquants qui ont eu lieu à la même date. Aujourd’hui, attardons nous sur le 10 décembre.

Les matchs célèbres joués ce jour là

  • 2017 – Manchester United-Manchester City 1-2 (Rashford / Silva, Otamendi) Premier League
  • 2016 – Leicester-Manchester City 4-2 (Vardy X3, King / Kolarov, Nolito) Premier League
  • 2015 – Saint Etienne-Lazio 1-1 (Eysseric / Matri) Europa League
  • 2014 – Barça-PSG 3-1 (Messi, Neymar, Suarez / Ibrahimovic) Champions League
  • 2013 – Benfica-PSG 2-1(Lima, Gaitan /Cavani) (Champions League
  • 2012 – Sporting-Benfica 1-3 (Van Wolfswinkel / Rojo csc, Cardozo X2) Liga Nos
  • 2011 – Real Madrid-Barça 1-3 (Benzema / A.Sanchez, Xavi, Fabregas) Liga
  • 2009 – Lille-Saint Etienne 4-0 (Frau, Gervinho, Rami, Gervinho) Ligue 1
  • 2008 – Lyon-Bayern Munich 2-3 (Govou, Benzema / Klose X2, Ribery) Champions League
  • 2006 Schalke 04-Borussia Dortmund 3-1 (Pander, Kuranyi, Lovenkrands / Frei) Bundesliga
  • 2006 – Chelsea-Arsenal 1-1 (Essien / Flamini) Premier League
  • 2006 – Lazio-AS Roma 3-0 (Ledesma, Oddo, Mutarelli) Serie A
  • 2006 – OL-PSG 3-1 (Wiltord, Cris, Malouda / Pauleta) Ligue 1 Voir ci dessous
  • 2006 – FC Seville-Real Madrid 2-1 (Kanouté, Chevanton / Beckham) Liga
  • 2003 – Juventus-Olympiakos 7-0 (Trezeguet X2, Del Piero, Miccoli, Di Vaio, Maresca, Zalayeta) Champions League
  • 2003 – Olympique Lyonnais-Celtic Glasgow 3-2 (Elber, Juinho X2 / Hartson, Sutton) Champions League
  • 2000 – Fiorentina-Inter Milan 2-0 (Chiesa, Rui Costa) Serie A
  • 1997 – Juventus-Manchester United 1-0 (Inzaghi) Champions League
  • 1990 Torino-Juventus 1-1 (Policari / Baggio) Serie A

Ça s’est passé ce jour là

  • 2017 – Annonce du tirage au sort de Champions League Real Madrid-PSG. Florian Thauvin élu joueur du mois de novembre en Ligue 1. Les Tigres d’André-Pierre Gignac sont champions du Mexique.
  • 2016 – Le Real Madrid bat son propre record d’invincibilité avec 35 matchs sans défaite toutes compétitions confondues.
  • 2015 – Karim Bellarabi et Chicharito Hernandez sont proches d’en venir aux mains lors d’un match de Champions League.
  • 2013 – France Football élit Franck Ribery comme joueur français de l’année. Rudi Garcia est élu coach français de l’année. 3 nommés pour le prix Puskas (Ibrahimovic vs Suède, Matic vs Porto, Neymar vs Japon)
  • 2012 – Lionel Messi dépasse le record de Gerd Muller de buts sur une année civile qui était de 85. Samir Nasri fait la une des journaux anglais après s’être caché derriere Dzeko lors du coup franc victorieux de Van Persie dans le derby de Manchester.

Les citations célèbres sorties ce jour là

Ca serait bien qu’un jour Raymond Domenech remporte un trophé. Juste une Gambardella au moins!”

Eric Cantona, 2009

 

Pour moi Arsenal, c’est un centre de formation. Je regarde le match, je prends du plaisir mais je vais gagner un titre ? Non !”

Patrice Evra, 2010

 

L’OL avait de très bons arguments et l’ASSE était très revancharde. 18 fois revancharde…”

Jean-Michel Aulas, 2012

Il sont nés ce jour là

  • Lucien Laurent 1907
  • Gonzalo Higuain 1987
  • Wilfried Bony 1988
  • Neven Subotic 1988
  • Adrien Thomasson 1992
  • Reiss Nelson 1999

Le match marquant

10 décembre 2006

Une toute autre époque où l’Olympique Lyonnais écrasait le championnat de France. Malade sportivement, le Paris Saint-Germain se déplace au Stade de Gerland quelques jours après le décès d’un supporter aux abords du Parc des Princes.

Le contexte

Sur le papier, l’Olympique Lyonnais apparait nettement supérieur. Depuis 2002, le club de Jean Michel Aulas emporte tout sur son passage. A quelques jours d’affronter le Paris Saint-Germain, l’OL concède le nul face à Bucarest en Ligue des Champions. Une contre performance qui n’empêche pas les hommes de Gérard Houllier de finir premier de leur groupe devant le Real Madrid. Après 16 journées de championnat, Lyon est premier du classement et totalise 43 points. Le Paris Saint-germain est dans une tout autre situation. 13ème à 25 points derrière les lyonnais, le club de la capitale est à seulement 4 points de la zone rouge. Si le PSG n’y arrive pas sur le terrain, il en est de même à l’extérieur. Un supporter parisien est mort subitement à proximité du Parc des Princes. Pas facile d’aborder un match dans ces conditions.

Les compositions de départ

Une première période équilibrée

Privé de Benzema, Carew et Fred, Lyon fait face à un Paris Saint-Germain plein d’envies. Pauleta, Hellebuyck et Yepes mettent d’entrée la pression sur Gregory Coupet qui ne tremble pas. Sylvain Wiltord répond aux assauts des parisiens, sa tentative de lob s’écrase sur la barre transversale. La première période se déroule bien pour les parisiens. Guy Lacombe pense voir ses joueurs repartir avec un nul à la mi-temps. Mais sur un coup franc, Juninho effectue un centre dans la surface de réparation. Un joueur de Lyon coupe au premier poteau, le ballon est dévié et atterrit sur Sylvain Wiltord qui termine de la tête (45+2′). Le coup franc sifflé auparavant par Monsieur Hamer est inexistant. Lyon rentre tout de même au vestiaire avec une longueur d’avance.

Un Malouda décisif

Il faut attendre 15 minutes en seconde période pour voir les parisiens revenir au score. Miguel Pedro Pauleta égalise grâce à un superbe coup franc de 20 mètres. A 1-1, le match va se débrider avec l’entrée du jeune prodige Hatem Ben Arfa. A trois minutes de la fin, les parisiens vont céder face à des Lyonnais réaliste. Juninho est une nouvelle fois décisif. Sur un corner parfaitement botté par le brésilien, Malouda reprend le ballon de la tête. Sylvain Armand se trouve sur la ligne et empêche l’attaquant français de marquer, mais Cris reçoit le ballon est peut fusiller le gardien. Une minute plus tard, Florent Malouda est lancé côté gauche, il croise sa frappe et trompe Landreau qui ne peut rien. 3-1 score final. Le Paris Saint-Germain n’y arrive pas et se retrouve à 3 longueurs de la zone rouge. Quant aux lyonnais, ils se dirigent vers un sixième titre de champion de France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut