Souvenez-vous : le triplé de Steven Gerrard dans le derby contre Everton !

À l’occasion de la seizième journée de Premier League, Anfield sera le théâtre dimanche du fameux “Merseyside derby” ! Liverpool (quatrième avec 29 points) reçoit Everton (dixième avec 18 points). Les deux clubs rivaux, aux dynamiques bien différentes ces dernières semaines, vont tout faire pour l’emporter. S’il est aujourd’hui consultant pour une chaîne de télévision, Steven Gerrard a été pendant de longues années le capitaine emblématique des Reds. Il n’était pas question pour lui de perdre le derby. C’est ainsi qu’en mars 2012, alors qu’il dispute pour l’occasion son 400ème match de Premier League, Steven Gerrard a remporté à lui tout seul le match contre Everton. Auteur d’un triplé, le milieu Anglais aura marqué l’Histoire de ce derby ce jour-là.

Liverpool's English midfielder Steven Gerrard (L) celebrates scoring his second goal during the English Premier League football match between Liverpool and Everton at Anfield in Liverpool, north-west England on March 13, 2012. AFP PHOTO/PAUL ELLIS - RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or “live” services. Online in-match use limited to 45 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications / AFP PHOTO / PAUL ELLIS
Gerrard : les Reds dans la peau / AFP PHOTO / PAUL ELLIS

Quel joueur de grande classe, il avait vraiment l’amour de son maillot. Juste dans ses passes, doté d’une très bonne frappe de balle. Il ne lâchait jamais rien, et tirait toujours son équipe vers le haut. Ce treize mars 2012 restera gravé dans le cœur du milieu Anglais comme un fait marquant de sa riche carrière !

Un derby ça ne se joue pas…

Celui qui a décidé dès ses six ans de vouloir jouer pour les Reds et non les Toffees suite à une victoire de Liverpool 3-1 face à Everton en finale de la Cup en 1986, était déterminé à marquer le coup pour son 400ème match de Premier League. Et quand un joueur de sa qualité arrive sur le terrain avec une telle envie, cela impacte le cours de la rencontre ! On reconnaît les grands joueurs lorsqu’ils répondent présents lors de matches importants. Celui-là en est la preuve. Avant ce match, Liverpool reste sur trois défaites consécutives, et occupe une bien terne septième place, à dix points de Chelsea, cinquième.

Les joueurs de Kenny Dalglish (qui sera renvoyé en mai 2012), ne totalisent que vingt points en treize matches à Anfield, soit le pire bilan depuis 1952 ! On annonce dans la presse une probable victoire d’Everton à Anfield, qui enchaîne les bonnes performances et reste sur neuf matches sans défaite. Avec des victoires notamment contre Manchester City, Chelsea et Tottenham ! David Moyes, à l’époque entraîneur des Toffees, a bien l’intention de fêter ses dix ans sur le banc des Blues par une victoire dans le derby, ce qu’il n’est jamais parvenu à faire à Anfield ! Liverpool enterré ? L’heure de la révolte avait donc sonné pour les Reds. Steven Gerrard a répondu présent !

… Ça se gagne !

Et au final, les Toffees ne seront jamais parvenus à créer le danger chez les Reds. Le capitaine de Liverpool, bien aidé par un très bon match également de Luis Suarez, (auteur de deux passes décisives), a ouvert le score à la 34ème minute. Après un beau relais au trente mètres avec Henderson, l’Uruguayen dans l’axe, décale bien à droite de la surface Martin Kelly, dont la frappe est repoussée par Howard. Le ballon, après un léger cafouillage entre le gardien, la défense et Kelly, arrive en retrait à l’entrée de la surface sur Gerrard qui a bien suivi.

Le capitaine de Liverpool ajuste subtilement un petit piqué enroulé du gauche qui vient lober Howard et sa défense. C’est splendide. Gerrard court vers le point de corner et vient haranguer son public. Le Kop de Liverpool chante à la gloire du milieu Anglais. Malgré quelques assauts d’Everton, la finition, par Fellaini, Pienaar ou Stracqualursi leur fait défaut. 1-0 à la mi-temps. Anfield continue de pousser son équipe.

Avec la manière !

Au retour des vestiaires, c’est la suite du show des Reds, emmenés par un Gerrard des grands soirs. Nous sommes à la 51ème minute. À l’origine de son second but : Henderson trouve Suarez sur la droite de la surface. L’ancien joueur de l’Ajax, rentre dans la zone de vérité, et se fend d’un superbe petit pont sur Distin. Suite à un deuxième crochet, il tente alors de repiquer sur son pied gauche. On croit alors son ballon trop long et perdu. Mais c’était sans compter sur l’intelligence du numéro 8 des Reds. Il profite du bon travail de Suarez pour venir allumer à bout portant Howard. 2-0. Everton se ne remettra pas de ce but du break dès l’entame du second acte. Liverpool domine son sujet.

Les supporters chambrent Everton en chantant “10 more years”, en référence à David Moyes. On se dirige tranquillement vers une victoire 2-0, quand Drenthe, l’ancien joueur du Real, glisse en plein milieu du terrain, alors qu’il avait le ballon. Gerrard récupère et va à toute allure pour aller au bout de cette action. Il décale Suarez sur la gauche, ce dernier crochète encore le pauvre Distin, temporise, puis remet à son capitaine, seul aux six mètres, qui frappe du gauche dans le but vide ! 3-0 ! Triplé de Steven Gerrard ! Ce n’était plus arrivé dans le derby de la Mersey depuis celui de Ian Rush, en 1982 ! Le capitaine Anglais dira par la suite que ce match est un des plus beaux souvenirs de sa carrière ! Il aura marqué en tout dix buts contre Everton.

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut