Souvenez-vous : le jour où Ronaldinho a inscrit son plus beau but avec le PSG

Une page se tourne. Ronaldinho a pris sa retraite, c’est une partie du football que l’on aime qui s’arrête. Ronaldinho était un artiste du ballon rond. Toujours souriant, il procurait du bonheur aux gens. Du bonheur, il en a donné aux supporters du PSG lors de son passage dans la capitale de 2001 à 2003, mais également à tous les spectateurs du championnat de France, qui se régalaient à chacune de ses sorties. Comme lors de ce Guingamp-PSG, le 22 février 2003. Ronnie a tout simplement inscrit un but extraordinaire. Entre passement de jambe et samba do Brasil, l’artiste Brésilien a montré ce jour-là qu’il n’était pas un joueur comme les autres.

Ronaldinho face au défenseur Yougoslave de Guingamp Milovan Sikimic / AFP PHOTO / FRED TANNEAU
Ronaldinho face au défenseur Yougoslave de Guingamp Milovan Sikimic / AFP PHOTO / FRED TANNEAU

On en oublierait presque que Guingamp, mené 2-0, a finalement remporté ce match 3-2. Le succès Breton est éclipsé par le génie de Ronaldinho. Comme si les trois points n’étaient tout compte fait pas si importants que ça, au vu du but que les Guingampais avaient encaissé. Les gens se souviendront de ce but et non du résultat final.

Contexte

Avant d’aborder ce match, le PSG, dixième, est en crise, et vient d’enchaîner deux défaites à la suite. Une réaction en terre Bretonne est espérée.

Guingamp, douzième, n’est pas au mieux également et reste sur cinq défaites consécutives.

Compositions

Guingamp : Lecrom – Montero, Kouassi, Sikimic, Guillaume – Bah, Le Roux (cap), Carnot, Malouda – Saci, Drogba

PSG : Letizi – Cristobal Parralo, Pochettino, Heinze, Potillon – Paulo César, Nyarko – Fiorèse, Leroy, Pédron – Ronaldinho

Le but de Ronaldinho

Nous sommes à la 21ème minute. Ronaldinho a le ballon au milieu de terrain. Dos au but, il s’appuie sur Alex Nyarko, qui lui remet. Le Brésilien se retrouve alors face au jeu. Il accélère une première fois pour éliminer Drogba. Il se retrouve face à Lionel Bah. Ronnie fait alors un une-deux avec Jérôme Leroy pour l’éliminer. Il pousse alors son ballon. On a l’impression que Blaise Kouassi va le récupérer en taclant, mais Ronaldinho se fend d’un petit ballon piqué pour éliminer son vis-à-vis. Le Guingampais se souvient : “Un moment, il arrive dans ma zone et s’approche de la surface. Je sens le danger, j’essaie de l’arrêter en le taclant, mais ça va trop vite. Il soulève le ballon et se le remet dans la course pour continuer à accélérer. Il était grand, et nous tout petits”.

Ronaldinho arrive alors à l’entrée de la surface, et enchaîne avec un passement de jambe pour éliminer Milovan Sikimic. “J’étais le dernier défenseur. Je le vois faire un festival devant moi, l’admirer… Quand il a fait son petit piqué sur Blaise Kouassi, je savais que c’était mon tour. Quand il me fixe, je regarde où je me situe : j’étais déjà dans la surface. J’ai essayé de ne pas réagir sur son passement de jambes. J’ai vu qu’il le faisait avec sa jambe droite, mais son enchaînement à gauche était bien trop rapide. Quand j’ai essayé de faire un geste avec ma jambe, j’étais déjà trop loin. À vitesse réelle, vous voyez un mec qui dribble, mais vous ne vous rendez pas compte que ce sera le but de l’année”.

Une fois son dribble réussi, il se retrouve face au gardien, qu’il mystifie d’un petit ballon piqué de l’extérieur du droit. C’est magnifique. 1-0 pour le PSG à la mi-temps.

Une deuxième mi-temps de folie

55ème minute. Alors que Guingamp réclame une faute à l’entrée de la surface, l’arbitre ne bronche pas et l’action continue. La contre-attaque démarre. Ronaldinho récupère le ballon au milieu de terrain, côté gauche. Il joue le une-deux avec Paulo Cesar, puis Ronnie lâche une merveille de passe aveugle par-dessus la défense dans la course de Jérôme Leroy. Ce dernier n’a même pas besoin de contrôler. Il enchaîne avec une belle demi-volée croisée du gauche. Paris mène au score 2-0, Ronaldinho y est pour beaucoup !

Six minutes plus tard, les Bretons parviennent à égaliser. Superbe tête plongeante de Guillaume. Après un bon centre côté droit de Montero, la tête est magnifique et vient tromper Letizi ! Guingamp continue de pousser. Ce qui devait arriver arriva. 69ème minute. Suite à une belle remontée de balle, Kouassi trouve Barbon plein axe. Ce dernier fixe et transmet à droite sur Kouassi qui a bien suivi dans la surface. En contrôlant, ce dernier empêche la récupération parisienne du ballon. Drogba profite du bon travail de Kouassi pour venir décocher une superbe frappe en lucarne. 2-2 !

Et finalement, les Bretons parviennent à s’imposer dans les dernières minutes. Alors que Paris venait de se procurer une énorme occasion par l’intermédiaire de Teixeira, Didier Drogba y va de son doublé ! L’Ivoirien était même sur le point de sortir ! 90ème minute, contre Breton, Saci hérite d’un bon ballon à droite de la surface, suite à une belle passe de Bardon depuis l’axe. Il centre du droit, la défense est trompée car elle semblait s’attendre à une frappe. Drogba a bien suivi et pousse la balle dans les filets. 3-2 pour Guingamp !

Ce match restera gravé dans les mémoires Bretonnes et Parisiennes.

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut