Souvenez-vous : le jour où Manchester United a collé huit buts à Arsenal !

À l’occasion de la quinzième journée de Premier League, Arsenal (quatrième avec 28 points) reçoit Manchester United (deuxième avec 32 points) pour ce qui constitue le véritable choc de ce samedi ! Les deux équipes restent sur trois victoires consécutives en Premier League. Alors laquelle fera flancher l’autre ? Les Gunners ont l’occasion de revenir à un point de leur adversaire en cas de succès ce soir ! Du côté de Manchester United, meilleure défense de Premier League avec huit buts encaissés (soit deux fois moins qu’Arsenal), le but sera de réaliser une bonne performance à l’Emirates Stadium pour pouvoir creuser l’écart, et se rapprocher de son rival, City. Ces affiches sont toujours particulières entre ces deux clubs mythiques d’Angleterre. Allons-nous assister à un match aussi fou qu’en 2011 ? Match au cours duquel dix buts avaient été inscrits ! Véritable souvenir cauchemardesque pour Arsène Wenger, les Gunners s’étaient inclinés 8-2 à Old Trafford.

Manchester United's English striker Wayne Rooney walks off with the match ball after scoring a hat trick during the English Premier League football match between Manchester United and Arsenal at Old Trafford in Manchester, north-west England on August 28, 2011. Manchester United won the game 8-2. AFP PHOTO/ANDREW YATES RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or “live” services. Online in-match use limited to 45 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications / AFP PHOTO / ANDREW YATES
Wayne Rooney peut repartir avec le ballon de la rencontre ! / AFP PHOTO / ANDREW YATES

Ce match d’août 2011 a été une véritable boucherie. Auteur d’un début de saison compliqué avec seulement un point en deux matches, le club londonien n’avait pas vu le jour dans cette rencontre. Au contraire des joueurs d’Alex Ferguson, qui comptaient six points, et restaient sur 21 victoires sur 22 matches à domicile ! Ils avaient littéralement fait exploser la défense d’Arsenal. Les Gunners vivront ce jour-là leur plus lourde défaite depuis 1927, où il s’étaient inclinés 7-0 contre West Ham !

Les compositions :

Manchester United : De Gea – Jones, Smalling, Evans, Evra (cap) – Nani, Anderson, Young, Cleverley – Rooney, Welbeck

Arsenal : Szczesny – Traoré, Kosnielny, Djourou, Jenkinson – Rosicky, Ramsey, Coquelin – Walcott, Van Persie (cap), Arshavin

Une première mi-temps exécrable

Le Français Coquelin se souviendra longtemps de son premier match de Premier League. Après vingt minutes où Arsenal résiste aux assauts répétés des Mancuniens, le verrou finir par céder à la 22 ème minute. Suite à un centre d’Evra, la défense se dégage mal. Le ballon arrive sur Anderson, qui, d’une petite louche trouve Wellbeck dans la surface. La défense et le gardien sont trop passifs, le futur joueur d’Arsenal a tout le temps de placer sa tête et de lober Szczesny. Réaction d’Arsenal, seulement six minutes plus tard, Walcott obtient un penalty. Van Persie le tire…. et c’est arrêté par De Gea !

Toujours 1-0. Coup dur pour les Gunners, sur la minute qui suit, Manchester fait le break grâce à une superbe frappe de Young ! Sur une mauvaise relance de la défense d’Arsenal, le numéro 18 contrôle aux 25 mètres, puis mystifie Coquelin, et lâche un petit enroulé qui vient nettoyer la lucarne. Les Gunners auraient pu revenir à 1-1, mais les voila finalement menés 2-0. Toujours aussi peu inspirés, les joueurs d’Arsène Wenger encaissent même un troisième but à la 41 ème minute. Suite à une faute de Jenkinson qui lui vaudra un jaune-orangé, MU obtient un très bon coup-franc à l’entrée de la surface.

Rooney, en relais avec Young, frappe parfaitement au-dessus du mur. Et c’est une deuxième lucarne pour les Red Devils. C’est superbe ! 3-0. Miracle, Arsenal a un sursaut d’orgueil et revient à 3-1 dans les ultimes secondes du temps additionnel. Suite à un duel aérien gagné par les Gunners, Rosicky hérite du ballon et décale bien sur la droite Theo Walcott. Ce dernier frappe croisé a ras-de-terre. Le ballon passe entre les jambes de De Gea. Malgré l’absence de quelques cadres comme Song, Gervinho, Gibbs ou Sagna, Arsenal fait preuve d’une trop grande fébrilité. Manchester est solide est mène logiquement 3-1.

Trois buts en six minutes

On imagine un discours assez musclé de la part d’Arsène Wenger à la mi-temps, afin de remobiliser ses troupes. Aucun changement de part et d’autre. Le club londonien revient des vestiaires avec de meilleures intentions. Si bien que Young est proche du doublé dès la 48 ème, mais Szczesny stoppe la frappe sur sa droite. Cinq minutes plus tard Van Persie a l’occasion de réduire l’écart et réalise une reprise de volée du droit. Mais De Gea, décidemment en forme dans ce match, détourne le ballon. Arsenal semble mieux dans cette seconde période. 63 ème, coup-franc pour MU, Djourou prend à son tour un carton jaune. Le coup-franc est parfait pour un gaucher, à droite de la surface.

Mais c’est finalement Rooney encore à la baguette, qui vient de déposer un amour d’enroulé coté gardien. Szczesny a fait les deux pas d’anticipation côté mur, et se fait logiquement punir. Doublé pour l’ancien joueur d’Everton. MU peut respirer et jouer totalement libéré. Coup de massue pour les Gunners. À peine trois minutes plus tard, Nani, bien servi plein axe par Rooney, vient crucifier le gardien Polonais avec un petit ballon piqué de toute beauté. 5-1. Arsenal est humilié. Tous les buts sont superbes. Et le cauchemar n’est pas fini. Encore une fois, seulement trois minutes après le but du Portugais, MU aggrave la marque. C’est au tour cette fois de Park. Après un beau mouvement sur la gauche, Young trouve le Coréen dans la surface. Ce dernier contrôle puis enchaîne avec une belle frappe croisée du gauche. 6-1.

Un match historique

Au fond du trou, Arsenal parvient quand même à marquer quatre minutes plus tard. La défense de MU a du mal à se dégager. Le ballon arrive sur Koscielny qui détourne pour Van Persie. Le Néerlandais ne se fait pas prier et fusille De Gea. Mais les locaux continuent leur marche en avant et Javier Hernandez se fait faucher par Jenkinson. Deuxième jaune, Arsenal jouera à dix pendant un bon quart d’heure. Trois minutes plus tard MU obtient un pénalty après un léger contact entre Walcott et Evra. Rooney y va de son triplé ! Le temps additionnel, plus que deux minutes avant la fin du calvaire. Mais pas de chance, les joueurs d’Alex Ferguson ne sont pas rassasiés. Young inscrit un but superbe (encore!). Trouvé par Giggs sur la gauche, l’Anglais ouvre son pied et enroule magnifiquement. 8-2. Fin du match.

Ce résultat restera dans les mémoires. Même si on imagine que les supporters londonien ont depuis sûrement oublié ce match honteux. Est-ce après ce match que Van Persie a décidé de rejoindre son bourreau du soir ? Pour la petite histoire, Manchester United gagnera le match suivant 5-0 contre Bolton, et Rooney inscrira également un triplé ! Après ces débuts contrastés pour les deux clubs, Manchester United finira la saison 2011/2012 deuxième de Premier League avec 89 points (autant que le champion City mais avec une moins bonne différence de but) et Arsenal finira … troisième avec 70 points.

Théophile Rémon
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut