Souvenez-vous : Le ciseau acrobatique d'Ibrahimovic contre la France !

Le 19 juin 2012, l’Equipe de France affronte la Suède pour chiper la première place du groupe D à l’Angleterre. Cependant, les événements ne vont pas se dérouler comme prévu. Les Bleus s’inclineront deux buts à zéro, termineront deuxièmes de leur groupe, affronteront l’Espagne en quart de finale et encaisseront un but d’anthologie signé Zlatan Ibrahimovic. Rien que ça.

La France entame l’Euro 2012 avec l’étiquette de l’épisode Knsyna collée dans le dos. La sélection alors emmenée par Laurent Blanc se rend en Ukraine et en Pologne pour faire oublier cette triste période mais aussi pour redorer les couleurs du maillot tricolore. Les Bleus se retrouvent dans le groupe D en compagnie du pays hôte ukranien, de l’Angleterre et de la Suède. Une poule relevée mais à la portée des footballeurs Français.

Philippe Mexès s’en souvient encore

Après s’être partagée les points avec l’Angleterre (1-1) grâce à une réalisation de Samir Nasri et avoir fait tomber l’Ukraine (2-0) avec des buts de Jérémy Ménez ainsi que de Yohan Cabaye, l’Equipe de France se retrouve nez à nez avec la bande à Zlatan Ibrahimovic. Une rencontre décisive pour la sélection tricolore car un revers condamnerait les Bleus à affronter l’Espagne championne du Monde et d’Europe en titre en quart de finale. Après une première mi-temps pauvre en intensité, les deux équipes rejoignent les vestiaires sur le score nul et vierge de zéro à zéro. Un scénario qui arrange les Français, virtuellement premiers grâce au nul de l’Angleterre dans l’autre rencontre.

Au retour des vestiaires, la Suède revient avec de meilleures intentions et s’installe dans la moitié de terrain française. Après plusieurs interventions d’Hugo Lloris, le Suédois Sebastian Larsson est décalé sur le côté droit. Le milieu de Sunderland balance un ballon en destination d’Ibrahimovic dans la surface française. Le buteur du Milan AC se positionne et s’envole pour claquer un ciseau acrobatique qui laissera les Bleus sans voix. La France s’inclinera finalement deux buts à zéro après une dernière réalisation du passeur décisif, terminera deuxième de son groupe derrière les Anglais, vainqueurs de l’Ukraine,  et sera éliminée en quart par l’Espagne.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut