Serie A: Lucarelli rappelle ce qu'est l'amour du maillot !

Le Parma FC a tout perdu en cette fin de saison 2014-2015. A la suite de problèmes financiers importants, le club italien s’est vu rétrogradé en Serie D. Il a perdu son statut professionnel mais aussi son nom qui deviendra Parma 1913. La seule chose que le club mythique n’a pas perdue, c’est son capitaine Alessandro Lucarelli qui lui déclare encore sa flamme.

 Alessandro Lucarelli - Parme

Il y a une chose que de très nombreux clubs ont perdus : l’amour du maillot. C’est la seconde chose que garderont les jaunes et bleus. Malgré les récents problèmes de salaires impayés et des promesses non tenus, le défenseur central et capitaine, Alessandro Lucarelli, a réafirmé qu’il fallait compter sur lui la saison prochaine. « Je cherche à me reconstruire mentalement, mais quand le moment arrivera je serai prêt, parce que tout ça fait partie du passé, et qu’il faut se tourner vers l’avenir. L’avenir dit que Parme renaît. Je suis mort avec Parme et avec Parme je veux renaître. J’avais dit que je serais resté même en Serie D en février, je ne le redis pas aujourd’hui. La parole, je l’avais donnée il y a quatre mois et je ne l’ai pas oubliée », a assuré Alessandro Lucarelli dans une interview accordée à Parma Fanzine.

Une notion de fidélité que Lucarelli a découvert que récemment. Durant sa longue carrière, il a connu 8 clubs différents, ne restant jamais plus de 2 ans dans chaque, avant de poser bagages à Parme. C’est donc en Emilie-Romagne qu’il trouve la tranquillité qu’il recherchait depuis 2008. Il a même failli connaître son entrée en Nazionale à l’âge de 38 ans, grâce à ce club ou il continue d’exploser et de progresser. Il a eu l’opportunité et l’occasion de quitter le club, mais il ressentait la « responsabilité de capitaine qui ne pouvait abandonner le navire ». Il a renoncé à des offres d’autres clubs professionnels italiens de serie A et B. « J’ai entendu dire qu’il était facile de raisonner comme je le fais à 38 ans, mais je peux dire que même à 38 ans, des appels, j’en ai reçu. Pas du Real Madrid c’est évident, mais si j’avais voulu je serais resté au même niveau cette année ».

Un navire qu’il a toujours su protéger quelle que soit la tempête qui le touchait. Alessandro Lucarelli a su prendre la parole quand il le fallait, et n’hésitait pas à aller à l’abordage pour un de ses coéquipiers. Il est même aller plus loin dans ses propos « Au-delà de la division et des terrains sur lesquels on ira jouer, même. L’important est de repartir avec ce maillot. Toute la motivation est là », a-t-il conclu.

C’est vraiment ça, la beauté du football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut