Russie: Hulk dénonce le racisme présent en Russie

A 3 ans de la réception de la Coupe du Monde de football 2018, la Russie rencontre quelques problèmes. Hormis les retards de construction de stade, le racisme est encore bien trop présent dans les enceintes de football. Hulk n’hésite pas à le dénoncer pour soutenir Emmanuel Frimpong.  

Hulk Zénith Saint-Petersbourg

Vendredi, lors du match d’ouverture du championnat Russe opposant le Spartak Moscou au FK Ufa (2-2), un incident raciste a provoqué l’expulsion du ghanéen Emmanuel Frimpong. Le joueur formé à Arsenal a répondu de manière virulente et vulgaire à des insultes venues des tribunes du Spartak suite à une faute commise dans le jeu. L’arbitre de la rencontre l’a alors exclu.

https://www.youtube.com/watch?v=ce52oZ0ZyGY

Le milieu de terrain a réagit via son compte Twitter.

«Tout d’abord, je veux m’excuser pour avoir été exclu après avoir été provoqué. Cela n’aurait pas dû arriver, mais je suis un être humain qui ne devrait pas être insulté de manière raciste pour le jeu que j’adore… (…) Et pourtant nous recevrons la Coupe du monde dans ce pays où les Africains devront venir pour jouer au football (…)»

Le brésilien du Zénith Saint-Petersbourg, Hulk, a soutenu le milieu de terrain du FK Ufa «C’est une honte ! Ça arrive presque à tous les matches en Russie, si cela arrivait pendant la Coupe du monde en Russie en 2018, ce serait vraiment scandaleux et moche», a lâché l’attaquant. «Avant, quand ce type de choses m’arrivait, j’étais énervé, mais j’ai appris que s’énerver ne sert à rien, maintenant j’envoie des baisers à ceux qui m’insultent», a conclu Hulk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut