Rooney arrête la sélection nationale et manquera le Mondial 2018

Ce mercredi, Wayne Rooney annonce la fin de sa carrière avec l’équipe nationale d’Angleterre. Une décision que personne n’attendait.

Rooney ne devrait donc pas disputer la Coupe du Monde de 2018 en Russie. Lui qui retrouve pourtant des couleurs à Everton. En effet, l’international de 31 ans en est à 2 buts en 2 matches de championnat. Sélectionneur des Three Lions, Gareth Southgate comptait sur lui pour les prochains matches. « J’ai apprécié son geste. Cependant, après avoir longuement réfléchi, je lui ai annoncé que j’avais décidé de prendre ma retraite internationale. C’était une décision difficile à prendre et j’en ai discuté avec ma famille, mon manager à Everton ainsi que ceux qui sont les plus proches de moi », explique le joueur via un communiqué.

Wayne Rooney est le meilleur buteur de la sélection anglaise avec 53 réalisations - ©AFP Tobias Schwarz
Wayne Rooney est le meilleur buteur de la sélection anglaise avec 53 réalisations – ©AFP Tobias Schwarz

9 juillet, l’Anglais quittait Manchester United après 13 saisons avec les Red Devils. Il manquait de temps de jeu avec Jose Mourinho, actuel manager du club d’Old Trafford. Rooney rejoignait ainsi les Toffees pour conserver ses chances d’être du voyage pour la Russie en 2018. Mais voilà, il met un terme à sa carrière internationale, ce qui suscite maintenant des interrogations sur son départ de Manchester.

« Jouer pour l’Angleterre a toujours été spécial pour moi. Chaque sélection, comme joueur ou comme capitaine, a été un véritable privilège. Je remercie ceux qui m’ont aidé, mais je crois que c’est le moment d’arrêter. Je resterai toujours un supporter passionné de l’Angleterre. L’un de mes grands regrets est de ne pas avoir connu de succès lors d’un grand tournoi avec la sélection », poursuit le natif de Liverpool.

Rooney, c’est 119 sélections pour 53 buts avec l’Angleterre. Il est par ailleurs le meilleur buteur de l’histoire de la sélection. Cependant, il n’aura rien remporté avec les Three Lions, le Mondial russe était sans doute l’une de ses dernières opportunités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut