Des Rohingya trouvent leur salut dans le football

Persécutés par le régime, les Rohingya sont obligés de fuir la Birmanie. Exilés en Malaisie, ils se réfugient dans le football pour alerter sur leur condition dramatique.

Le football permet aux jeunes réfugiés Rohingya de ne pas sombrer dans la délinquance - ©Rohingya Football Club
Le football permet aux jeunes réfugiés Rohingya de ne pas sombrer dans la délinquance – ©Rohingya Football Club

Les Rohingya sont une communauté ethnique musulmane minoritaire de la Birmanie. L’arrivée au pouvoir du dictateur Ne Win en 1962 changera toutefois leur condition. Cette transition marquera le début de leurs persécutions dans le pays. En effet, le groupe minoritaire sera constamment dans le collimateur des juntes militaires qui se sont succédé. Ces 2 dernières années, la répression sur ces ressortissants de l’État d’Arakan s’est aggravée. Une situation ayant conduit de milliers de personnes à fuir le pays birman.

Le Rohingya Football Club est une équipe créée par les réfugiés de la petite communauté en Malaisie. Celle-ci existe depuis 2015 et a pour vocation d’alerter les gens sur leur situation. À noter qu’on retrouve également le RFC en Inde. « On veut que le monde sache qu’on est un groupe ethnique, mais qu’on est aussi des humains. On a du pouvoir et du talent, tout comme les autres communautés », explique un jeune joueur de l’équipe.

Le club n’a pas que pour vocation d’alerter la Communauté internationale. Dans les pays d’accueil, ces réfugiés birmans vivent dans des conditions de précarité extrême. Un environnement propice au développement de la délinquance chez les jeunes. En les faisant jouer au RFC, on espère ainsi éviter cela.

Étant avant tout un club de football, les Rohingya visent aussi des résultats sportifs. La formation de réfugiés entend participer à la Coupe du Monde de la Confédération des associations de football indépendantes (ConIFA). Ensuite, le RFC souhaiterait disputer un match amical contre la Birmanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut