Real Madrid : La boulette qui coûte très cher

La sanction est tombée pour le Real Madrid et elle est risque d’être lourde de conséquences : 3 jours après avoir aligné Cheryshev en Copa del Rey alors que ce dernier était suspendu, l’équipe de Rafael Benitez a été purement et simplement disqualifiée de la compétition. 

Fichajes.Net
Fichajes.Net

Le Real Madrid termine l’année 2015 sur un nouveau couac, et pas des moindres. Après la déroute face au FC Barcelone (0-4), les merengues se trouvent d’ores et déjà éliminés de la Coupe du Roi, la faute à une grossière erreur de communication. Victorieux à Cadix (1-3) mercredi en 16ème de finale aller, les hommes de Rafael Benitez ne devraient pas disputer la suite de la compétition pour avoir titulariser un joueur normalement suspendu.

Aligné d’entrée par le coach espagnol, Denis Cheryshev n’aurait logiquement pas dû figurer sur la feuille de match : en effet, l’international Russe était suspendu par la fédération après avoir reçu deux cartons jaunes dans cette même compétition l’an dernier, lorsqu’il évoluait en prêt sous les couleurs de Villareal. Sorti à la mi-temps du match alors que la boulette était déjà commise, Cheryshev avait même permis au Real Madrid d’ouvrir le score dès la troisième minute du match. Après avoir appris la nouvelle, le président merengue Florentino Pérez s’est justifié comme il le pouvait, en mettant en avant une mauvaise communication de la part du club du sous-marin jaune, qui n’aurait pas informé la maison blanche de cette sanction. Une explication insuffisante qui n’a pas empêché les dirigeants de Cadix de poser réclamation.

A court d’arguments en conférence de presse, le président de la Casa Blanca ne devrait pas pouvoir faire appel de cette décision, même si la RFEF n’a pas encore officialisé la disqualification. Cette incroyable boulette pourrait coûter cher, très cher aux madrilènes quand on sait que la Copa del Rey est l’une des trois compétitions prisées par les géants du foot espagnol que sont le FC Barcelone, l’Atlético Madrid et le Real. Contrairement aux français et aux anglais, les espagnols ne jouent qu’une seule coupe nationale. Une disqualification à ce stade de la compétition aurait donc un impact important sur le plan financier et décrédibiliserait un peu plus Rafa Benitez aux yeux des supporters madrilènes.
Vivement critiqué depuis son arrivée dans la capitale espagnole, l’ancien entraîneur du Napoli est indésirable en tribunes et dans le vestiaire. Alors que Florentino Pérez lui a maintenu sa confiance au lendemain de la défaite humiliante face au Barça, son sort pourrait être différent dans les prochaines semaines si le Real Madrid ne parvenait pas à redresser la barre (déjà distancé à 6 points du leader blaugrana en Liga). S’il n’est pas l’unique responsable dans cette affaire, Benitez reste le décisionnaire et c’est bien lui qui a choisi de titulariser Cheryshev. Sa boulette est d’autant plus surprenante quand on sait que ce n’est pas la première fois que cela se produit : en effet, l’entraîneur merengue avait déjà connu pareille mésaventure avec le FC Valence en 2001, éliminé de la Copa del Rey pour les mêmes raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut