Que deviens-tu ? Karim Ziani

Ancien joueur de l’Olympique de Marseille et atout majeur du football algérien, Karim Ziani était promis à une grande carrière. Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Depuis son passage dans le club phocéen, le milieu offensif a enchaîné les clubs et évolue désormais en Ligue 2. Alors que deviens-tu Karim Ziani ?

Troyes pour débuter

Né à Sèvres le 17 août 1982, Karim Ziani, il est repéré par le Racing club de France à l’âge de 13 ans. Il intègre par la suite le centre de formation de Troyes en 1998. Le joueur évolue au sein des équipes de jeune jusqu’en 2001 et signe son premier contrat professionnel la même année. Alain Perrin, l’entraîneur de l’époque, le fait rentrer sur le terrain pour la première fois contre Bastia. Lors de la saison 2002-2003, Karim Ziani est un titulaire régulier. Ayant des origines algériennes par son père, le joueur décide de joueur pour les Fennec. Il fait ses débuts avec la sélection le 12 février 2003 face à la Belgique. Troyes est relégué en seconde division et Ziani continue l’aventure avec ses coéquipiers. Lors de la saison 2003-2004, le milieu offensif joue 40 matchs et inscrit son premier but en championnat face à Rouen. Il décide de jouer une nouvelle saison dans son club formateur, pour ensuite partir en prêt à Lorient en octobre 2004.

Lorient, le rebond

Le 24 janvier 2005, il inscrit son premier but pour Lorient. Il s’affiche comme un atout majeur de la remontée en Ligue 1. Christian Gourcuff a fait de lui un joueur clé de l’effectif lorientais. Au sein d’une équipe joueuse et portée sur le beau jeu, l’Algérien s’éclate. Aux cotés de joueurs techniques comme Gael Danic, Oscar Ewolo, Stephane Pedron ou encore Johan Audel, Ziani confirme les espoirs placés en lui à ses débuts. Resté à Lorient en 2006, il est l’un des artisans majeurs de la remontée du club merlu en Ligue 1. A l’issue de la saison, le jeune joueur est désigné meilleur joueur de Ligue 2. Son nouveau statut lui permet d’attirer de nombreux clubs français tel que le FC Nantes, L’Olympique de Marseille et L’AS Saint-Etienne. Il rejoint finalement le FC Sochaux-Montbéliard. Il va y retrouver Alain Perrin, son premier entraîneur…

La consécration sochalienne

Dès la première journée de championnat, il inscrit son premier but en Ligue 1 face à Saint-Etienne. Il marquera ensuite son premier doublé face au Paris Saint-Germain qui va lancer définitivement sa saison pour la 4ème journée. Si le club du Doubs a du mal à confirmer son bon début de saison, Ziani continue son ascension. Fin techniquement et en symbiose avec Leroy, Birsa et Mickael Isabey, le natif de Sévres va prendre une dimension supérieure dans la seconde partie de saison. Il s’offre un nouveau doublé face à Nancy en décembre 2006. Cerise sur le gâteau, il va participer à l’épopée en Coupe de France de 2007. Passeur décisif pour le but qui envoie les deux équipes à la séance de tirs au but. Sans trembler, il convertit son penalty face à Cédric Carrasso ce soir là. Dans la foulée, il remporte la Coupe de France (5-4 t.a.b). Suite à ses performances, il est élu Ballon d’Or algérien à deux reprises (2006 et 2007).

L’aventure olympienne

Après 9 buts inscrits en 44 matchs avec Sochaux, il signe à l’Olympique de Marseille en juin 2007. Ce transfert est estimé à 8 millions d’euros. Le numéro 10 joue son premier match avec Marseille le 4 août 2007 face à Strasbourg. Avec la sélection algérienne, il inscrit un pénalty face à la Gambie, lors d’un match comptant pour les qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations en 2008. Il fera la connaissance de la Ligue des Champions  avec Marseille en septembre face à Besiktas. Sa première saison avec le club phocéen est une véritable déception. Mathieu Valbuena lui est préféré. Il sera l’auteur d’une altercation avec son entraîneur Eric Gerets. La saison suivante, il se blesse au début de la préparation d’avant-saison, il fera son retour assez rapidement le 7 août 2008. Face à Auxerre, il est élu meilleur joueur du match. Sûrement le début d’une grande saison. Débutant bien la saison, il se blesse une nouvelle fois en huitième de finale de coupe de l’UEFA face à l’Ajax Amsterdam. Karim Ziani est contraint de se faire opérer au niveau des adducteurs. Après une période de deux saisons à l’Olympique de Marseille, il n’aura pas marqué les esprits. Avec 3 petits buts lors de son passage, Karim Ziani n’est pas dans les plans de Didier Deschamps pour la saison suivante. Le 7 juillet 2009, il signe en faveur du VFL Wolfsbourg pour une durée de 4 ans.

L’exil à l’étranger puis un retour en France

Signant à Wolfsbourg une valeur de 10 millions d’euros, il retrouve la Ligue des Champions. Le milieu de terrain algérien va effectuer une saison très médiocre. D’où son prêt au club turc de Kayserispor Kulübü. Il résilie son contrat avec Wolfsbourg et signe pour le club qatari de El Jaish S. Cette même année, il annonce sa retraite internationale avec l’Algérie. En 2013, il rejoint Al-Arabi SC. Il partira ensuite pour les Emirats Arabes Unis en signant pour le club d’Ajman, puis pour le club de Fujaïrah SC. En 2016, il s’envole pour la Roumanie et le club de Petrolul Ploiesti. Il ne lui faudra pas longtemps pour quitter la Roumanie, puisque la même année il fait son retour en France. En signant pour le club de l’US Orléans à 34 ans, il relève un nouveau défi. Remonté en Ligue 2, si le club se maintient, Karim Ziani pourra joueur une année supplémentaire avec le club français. Il débute face au Havre AC mais se blesse deux fois en début de saison. Il ratera 4 matchs mais retrouvera une place de titulaire indiscutable. A l’heure actuelle, il joue toujours avec Orléans. Il est le leader de l’équipe puisqu’il porte le n°10 et le brassard de capitaine. Bientôt opposé au Paris SG en Coupe de la Ligue, l’Algérien espère se montrer une nouvelle fois. Pour un dernier contrat en Ligue 1 afin de boucler la boucle ? Rien n’est moins sûr…



https://www.labeautedufootball.fr/2018/12/que-deviens-tu-rod-fanni/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut