Qu'est-ce que tu deviens Ryad Boudebouz?

Après avoir brillé sous les couleurs de Montpellier pendant 2 ans, Ryad Boudebouz, 27 ans, a décidé de quitter le club Héraultais pour tenter l’aventure en Liga. Le milieu algérien s’est engagé au mois d’août 2017, pour 4 ans avec le Bétis Séville. Nous sommes à la mi- saison, l’occasion de faire un zoom sur le joueur. Que deviens-tu Ryad Boudebouz?

Ryad Boudebouz et Muniesa lors du match de Liga entre le Real Betis et Girona FC le 25 Novembre 2017 au Benito Villamarin Stadium. Photo Cristobal Duenas / Spain DPPI / DPPI
Ryad Boudebouz et Muniesa lors du match de Liga entre le Real Betis et Girona FC le 25 Novembre 2017 au Benito Villamarin Stadium. Photo Cristobal Duenas / Spain DPPI / DPPI

“J’ai été bien accueilli par le club. Je suis heureux de venir en Espagne et ravi de porter les couleurs du Betis. “Des propos enthousiatses tenus par le footballeur lors de la présentation aux médias en août 2017. “Je suis pressé que la Liga commence. J’ai toujours aimé le football espagnol”. Malgré cet engouement, le natif de Colmar, blessé au genou, a effectué son premier match  le 16 décembre 2017 contre le Deportivo la Corogne. Positionné à gauche (pendant 9 minutes), Boudebouz s’est bien plus illustré au match suivant contre le Real Madrid. Le numéro 10 a été impressionnant face à un Real aux prémices de la souffrance. Et pourtant, cette blessure au genou persistante l’a mis hors des terrains pendant plus de trois semaines.

Quelques statistiques

 

Le milieu s’est illustré a 13 reprises toutes compétitions confondues en cette première partie de saison. Avec 558  minutes jouées, Ryad Boudebouz a inscrit une passe décisive et marqué 2 buts. Bien loin de sa saison précédente avec Montpellier. (34 apparitions, 11 buts et 10 passes décisives). Manifestant son souhait de quitter le club pour rebondir en Ligue 1, l’ex pensionnaire de la Paillade aurait finalement rebroussé chemin.

Sans doute grâce à confiance accordée par le coach sévillan Quique Setién aux vues de la belle prestation effectuée face au FC Séville lors du derby du 6 janvier. “Je suis très heureux au Bétis, avec un grand coach comme Setién. Il me fait confiance et le jeu pratiqué est séduisant. De mon côté, je monte en puissance”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut