PSG : Marco Verratti la clé du jeu Parisien

En cette journée de la femme, on risque surtout de célébrer le triomphe du Paris Saint-Germain sur le FC Barcelone. Alors que le match aller avait créé des problèmes au sein des couples lors du 14 février dernier, le retour n’est autre que le 08 Mars… Les femmes sont ravies. Mais les amoureux de ballon rond n’en ont pas grand chose à faire… Ce match au Camp Nou est attendu par beaucoup de monde. Si certains se demandent si le Barça est capable de faire une « remontada », d’autres se contenteront d’une qualification du club de la capitale sans réelle victoire face aux Blaugranas. Mais la vraie question concerne Marco Verratti. L’italien est actuellement à son apogée, et semble être la clé du jeu Parisien. Face à Andrès Iniesta, l’élève dépassera-t-il son maître ? Décryptage.

©AFP Photos - Jean Marie Hervio
©AFP Photos – Jean Marie Hervio

C’est Blaise Matuidi qui donne l’info. A la suite du triomphe parisien au Parc des Princes, le milieu de terrain a revelé une anecdote qui a eu lieu en plein Match. «C’est une petite phrase que j’ai dite à Iniesta quand Marco était par terre… Je lui ai dit : “Lui, c’est ta relève.” Il m’a répondu : “Oui.” Iniesta est un joueur extraordinaire, qui arrive aujourd’hui à un certain âge et il fait encore de très grandes choses. Là, il revenait tout juste de blessure mais je sais qu’au match retour il sera en pleine possession de ses moyens. Nous, on a la chance d’avoir son successeur, on a Marco !»

Un successeur qui illumine le jeu parisien dès sa présence dans le onze de départ. Cette saison encore plus que toutes les autres il paraît indispensable au PSG. Epargné par ses blessures à répétitions Marco Verratti est le maître à jouer parisien cette saison. Son absence se fait ressentir à la moindre offensive adverse avec des « ah si Verratti était là ». Cette saison en championnat, Marco Verratti a participé à 20 matches dont 17 en tant que titulaires sur 28 journées jouées. Il est déjà à 2 buts et 4 passes décisives soit autant que lors de la saison 2014-2015. Il peut déjà battre son propre record offensif, un point d’amélioration qui le tient à coeur. « Je sais que c’est important dans le football de marquer des buts pour un milieu de terrain. C’est aussi important de créer des occasions. C’est quelque chose que je veux beaucoup améliorer.» avait-il déclaré lors d’une interview accordée à Stade 2.

© AFP - Photo Stephane Allaman
© AFP – Photo Stephane Allaman

Dans une équipe ou la possession de balle est le mode de jeu, Marco Verratti a des statistiques impressionnantes. Depuis son arrivée au club en 2012, il a une moyenne de 79,9 passes tentées par match en championnat et un pourcentage de 91,6% de passes réussies en Ligue des Champions. À titre de comparaison, sur la même période, Andrès Iniesta n’est qu’à 63,6 passes tentée par match en Liga et 90,1% de passes réussies en Ligue des Champions.

Moyenne par match de passes tentées en Ligue 1 Verratti / Iniesta
Moyenne par matches en Ligue 1

Pourcentage de passes réussies par match en Ligue des Champions Verratti Iniesta
Pourcentage par matches en Ligue des Champions

Ce qui est aussi impressionnant chez le jeune prodige italien, c’est sa capacité de récupération de balle. On se demanderait presque s’il n’a pas un aimant aux pieds. En moyenne en Ligue des champions, il est à plus de 6 récupérations par matchs tandis qu’Iniesta n’est qu’à 5. Mais c’est bien au niveau des interceptions qu’il fait la différence avec une moyenne de 1,7 interceptions par match, contre seulement 0,8 pour l’Espagnol.

Moyenne par match en Ligue des Champions

Un peu moins porté vers l’avant que son homologue du FC Barcelone, Verratti reste une pièce maîtresse du jeu parisien. Ses ouvertures lumineuses et ses récupérations cruciale sont un régal à chaque match. Tellement plaisantes pour les parisiens que ses supporters lui ont créé un hymne à son honneur !


Et que les adorateurs du petit prodige italien se rassurent : son frère Stefano Verratti a abordé l’avenir du joueur Parisien dans une interview accordée au journal l’Equipe.  «Mon frère a toujours été respectueux de l’équipe qui l’a fait venir. Je pense que s’il le peut, il restera à Paris toute la vie. Il est très attaché à cette ville, où son fils est né. C’est à Paris que Marco est devenu un homme. Les coéquipiers changent, mais la ville et le club restent. D’après moi, Marco reviendra en Italie seulement si le PSG décide qu’il n’est plus utile ici. Moi, ce que j’espère, c’est que quand il aura trente ou trente-deux ans, il revienne finir sa carrière à Pescara… Il pourrait faire une avant-dernière année en Chine et la dernière à Pescara ! »
De quoi en ravir plus d’un ! 

Maya Amrouche 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut