Premier League: Quand Pellegrini se paie José Mourinho !

Manuel Pellegrini ne veut en aucun cas être comparé à José Mourinho sur le plan moral. Selon lui, le caractère du Portugais n’a rien à voir avec le sien. Cependant, il refuse que la presse les qualifie d’ennemi.

Vainqueur de la Premier League en 2014 avec City, l’entraîneur Chilien fait parti des meilleurs en Europe. Souvent taclé par son homologue José Mourinho dans les médias, Pellegrini a du se contenter de la seconde place avec les Citizens cette saison. Ce dernier a avoué ne pas trop apprécier le comportement du manager de Chelsea lorsqu’il remporte des titres.

“Ce qui se passe, c’est que lorsqu’il gagne, la presse est avec lui. La saison passée, quand nous avons été champions, je n’ai pas ouvert la bouche. Et cette année, Chelsea a obtenu les mêmes titres que nous. Quand il gagne, Mourinho veut prendre tout le mérite pour lui. Je ne fais jamais ça”

Cependant, l’ancien coach de Málaga a tenu a préciser qu’aucun conflit n’était présent entre lui et ‘Mou’.

“Je n’ai pas de problèmes avec Mourinho, il n’est pas mon ennemi. C’est un conflit qui n’existe pas. Tout nous sépare, mais ça ne fait pas de moi pour autant son ennemi. C’est sa personnalité et ce n’est pas mon intention d’envisager nos rapports sous l’angle du conflit.”

Pellegrini River Plate

Certainement plus humble que José, le natif de Santiago n’a pas à rougir de son palmarès d’entraîneur.  Vainqueur en 1994 de la Copa Interamericana et de la Coupe du Chili avec l’Universidad Catolica, champion d’Équateur en 1999 avec le LDU Quito, champion d’Argentine et vainqueur de la Copa Mercosur en 2001 avec San Lorenzo, champion d’Argentine en 2003 avec River Plate, vainqueur de la Coupe Intertoto avec Villareal en 2004 et champion d’Angleterre ainsi que de la Capital One Cup avec Manchester City en 2014, le manager ne veut pas en rester là. En effet, dans un coin de sa tête se trouve l’envie d’être sélectionneur du Chili un jour.

Pellegrini San Lorenzo

“J’adorerai diriger le Chili lors d’un Mondial au cours de ma carrière”

Le peuple Chilien se met-il déjà à rêver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut