Premier League : Pour Wenger, il n'y a plus d'attaquants en Europe

Incapable de recruter un attaquant de niveau international lors du dernier mercato, Arsène Wenger s’est livré à une explication pour le moins rationnelle en conférence de presse avant la rencontre face Stoke City. Pour le coach d’Arsenal le constat est simple, l’Europe ne parvient plus à produire d’attaquants dignes de ce nom et la formation est dépassée par le système sud-américain.

Arsène Wenger

Benzema, Higuain, Cavani, Lewandowski … autant de grands noms qui ont circulé mais qui n’ont finalement jamais rejoint les gunners. En pénurie d’attaquants depuis plusieurs saisons, Arsenal doit se reposer sur les seuls Olivier Giroud et Alexis Sanchez quand leurs rivaux en Premier League possèdent deux voire trois éléments offensifs de niveau international. On peut citer Diego Costa et Pedro (Chelsea), Wayne Rooney (Man Utd), Harry Kane (Tottenham), Sergio Aguero et Raheem Sterling (Man City) et plusieurs autres …

Lors de la conférence de presse précédant la rencontre de samedi face à Stoke, le coach alsacien a donné sa version des faits et a tenté de trouver des raisons aux nombreux échecs de recrutement du club londonien. Pour Wenger cela ne fait aucun doute, la formation européenne évolue désormais un ton en dessous du continent sud-américain et n’est plus capable de former des avants-centre de très haut niveau :

L’Europe ne produit plus d’attaquants, a ainsi regretté Wenger. Les buteurs, aujourd’hui, ils sont Sud-Américains. Regardez l’Allemagne, par exemple : ils ont joué en Ecosse avec Mario Götze en pointe, alors que c’est un milieu offensif. Ils aimeraient bien avoir un buteur, mais ils n’en ont pas qui ait le top niveau. Vous voyez qui, en Europe ? L’Espagne a gagné la Coupe du Monde 2010 avec Fabregas comme en attaquant. C’est dans les centres de formation qu’il faut spécialiser les joueurs à ce poste, a déclaré l’entraîneur des Gunners. De 5 à 12 ans, on se concentre sur la technique, avant d’y ajouter le physique et la vitesse entre 12 à 14 ans. Le travail au poste ne vient qu’après 14 ans. Peut-être faut-il l’amener plus tôt, quitte à repenser totalement la formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut