Pourquoi Mbappé a t-il signé au PSG ?

Dans un entretien accordé au journal argentin Olé, Luis Ferrer, recruteur phare du PSG, raconte les coulisses de la venue de Mbappé dans le club de la capitale.  Le PSG a su utiliser les bons arguments pour convaincre le jeune prodige français de ne pas répondre aux sirènes du Real Madrid.

( Benjamin Cremel / AFP)

« On a dû travailler deux fois plus que le Real. On est allé chez lui, on a discuté avec ses parents, on leur a présenté notre projet. Quand le Real et Zidane l’ont appelé, alors qu’ils venaient de gagner deux Champions Leagues, c’était très difficile de croire que nous pourrions le convaincre. Nous avons fait tout ce qui est imaginable pour le convaincre, lui et sa famille. »

Quelques jours après les premiers échanges entre le PSG, et notamment Unai Emery qui s’est lui même déplacé à Bondy, et le joueur, Luis Ferrer sent que le transfert lui échappe il décide alors de redoubler d’effort.

« Le jour suivant j’ai pris un avion pour déjeuner avec toute sa famille et leur dire qu’il devait rester en France. Nous devions les convaincre que ce n’était pas le moment de quitter le pays. »   « Reste en France, fais tes preuves ici, tu auras tout le temps par la suite d’avoir une expérience à l’étranger. »

Convaincu Kylian Mbappé signe à Paris le 31 août 2017 au dernier jour du mercato après un été riche en rebondissements. Luis Ferrer est maintenant un proche de la famille Mbappé et l’a même accompagné pour ses premières vacances  sans papa maman après la victoire en Coupe du monde.

« Nous sommes allés à Ibiza, mais c’était plus en tant qu’accompagnateur du club qu’en tant qu’ami. Parce qu’il a 19 ans, c’est un gamin. Il venait d’être champion du monde et je l’ai accompagné les premiers jours pour mettre les choses en ordre. Je suis revenu sur Paris et j’y suis retourné sur la fin. C’était surtout parce que c’était Ibiza et que je parle espagnol, et parce que j’ai la confiance de sa famille. »

Preuve que les relations humaines comptent encore dans le business du football d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut