Plymouth : les chants du club réveillent un supporter de son coma

Tony Kemp est un grand supporter de Plymouth Argyle, club de la troisième division anglaise. Suite à un accident vasculaire cérébral, il se retrouve dans le coma pendant près de 48 heures. Ce sont les chants de l’équipe qui vont l’aider à se réveiller.

Agé de 59 ans, l’homme est victime d’un AVC suite à une rupture d’anévrisme dans le lobe frontal. Comme pour compliquer sa situation, il fait aussi une crise cardiaque. Logiquement, Tony Kemp est conduit aux urgences et subit alors une longue intervention de 18 heures. Ce fervent supporter de Plymouth Argyle entre ensuite dans un long coma. Les médecins sont pessimistes quant aux chances de survie de leur patient. Ils recommandent d’ailleurs à Danna, sa femme de se préparer au pire.

Tony Kemp avec sa femme et ses trois enfants lors d'un match de Plymouth Argyle - ©Plymouth Herald
Tony Kemp avec sa femme et ses trois enfants lors d’un match de Plymouth Argyle – ©Plymouth Herald

En Angleterre, la procédure veut qu’au bout de 2 jours de coma, on débranche l’appareil de support de vie. Ce qui ne présageait pas une fin heureuse à l’histoire de Tony Kemp. Sa femme est restée à son chevet pendant près de 48 heures. Elle a essayé de lui parler et de jouer de la musique sur l’iPad pour le réveiller, mais en vain. Ses trois enfants lui rendaient régulièrement visite afin de le sauver, mais sans succès également.

« Nous avons essayé de lui parler, de lui serrer la main et de lui jouer de la musique », explique d’ailleurs Danna dans le Plymouth Herald. « Nous avons alors décidé  de jouer des chants des Pilgrims. C’est à ce moment là qu’il a ouvert ses yeux », poursuit-elle.

À son réveil, Tony Kemp était encore assez faible et nécessitait une assistance respiratoire. Au lendemain, le supporter de 59 ans se sentait déjà mieux et n’avait plus de tubes dans la trachée. Aujourd’hui, ce grand fan des Pilgrims n’est plus hospitalisé et récupère petit à petit. « Il marche et peut aller à la boutique seul. Cependant, sa mémoire n’est plus ce qu’elle était. Il ne peut pas se souvenir de certaines choses. Certains souvenirs restent confus pour lui », confie Danna.

Tony Kemp durant son hospitalisation - ©Plymouth Herald
Tony Kemp durant son hospitalisation – ©Plymouth Herald

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut