DNC : Plongez au cœur de la Danone Nation Cup

Dimanche dernier, la 3ème édition de la Danone Nation Cup a eu lieu à Créteil. Cette compétition regroupant 40 équipes amateurs mais aussi professionnelles, et exceptionnellement 42 cette année,  de jeunes allant de 10 à 12 ans a livré un spectacle de grande qualité. Entre moment de rire et de larme, retour sur une journée sous le signe du plaisir et du football.

 11263796_1592714637672807_313979892_n

Dimanche c’est jour de foot !  Le soleil, une température d’été, 42 équipes, 420 jeunes tous plus motivés les uns que les autres, des entraineurs déterminés, une organisation monstrueuse. Tous les ingrédients sont réunis pour assister à une belle journée de football. La Danone Nation Cup est une compétition pas comme les autres. Tout d’abord, son ambassadeur est Zinedine Zidane. Ensuite, elle se compose en cinq étapes. Dans cinq villes différentes a lieu un tournoi regroupant 40 équipes. Les deux finalistes de chaque étape sont par la suite sélectionnés pour disputer un mini-championnat de 10 équipes. Cette année, cette prestigieuse finale se jouera à l’Allianz Riviera de Nice.

La journée débute par la présentation des équipes. On peut voir les joueurs motivés, avec l’envie d’en découdre sur le terrain. Ils se frappent dans les mains, s’encouragent. On voit les supporters se mettrent en place, notamment ceux de Boulogne et de Lens. Les matchs sont annoncés et plusieurs d’entre eux retiennent l’attention des observateurs. Notamment, le club de Torcy, du Racing Club de Lens ou encore du Paris FC. D’entrée, on peut voir les équipes issues du centre de formation afficher un niveau supérieur aux autres. Dans la possession de balle, la construction du jeu, techniquement, dans l’impact mais aussi et surtout tactiquement. On peut réellement sentir la patte du monde professionnel. Cependant deux équipes sortent du lot. Le Paris FC et le Football Club de Torcy.

11251722_1592714614339476_841263046_n

Chacune des deux équipes possèdent un effectif complet et un leader. Du côté du club de seine et marne, c’est un petit numéro 6. Les cheveux coiffés au gel, un regard déterminé, des chaussures de couleurs rouge vive, il est rapide balle au pied, technique, solide sur ses appuis et délivre un nombre incalculable de ballon dans les pieds. Une vraie tour de contrôle, impressionnant pour son âge. Le Paris FC était l’équipe à suivre durant ce tournoi et plus particulièrement un jeune numéro 10 nommé Hannibal Mejbri. Ce jeune joueur appelé le “petit David Luiz” est impressionnant. Surprenant même. Facile balle au pied, un nombre incalculable de transmissions parfaites, des joueurs éliminés un par un par des gestes de grande classe. Il a tout simplement régalé tout au long de la journée.

url

La Danone Nation Cup se poursuit sous un soleil de plomb. On peut voir les joueurs boire beaucoup plus, transpirer à grosse goutte. La compétition fait rage. On voit les joueurs se crisper match après match, tant la pression est importante. Les entraineurs commencent à faire des calculs pour savoir si leur équipe fera partie des qualifiés pour la suite. Arryson TSHIMANKIDA, entraîneur du FC Torcy se dit « confiant » pour la suite de la compétition mais veut rester « prudent » et explique qu’il est venu à Créteil avec son équipe pour « prendre du plaisir et faire progresser ses joueurs ».

 La fin de journée approche, il ne reste plus que quatre équipes. Les demi-finalistes se rendent sur le stade Duvauchelle où les matchs seront retransmis sur Sport24. Un protocole est organisé avant chaque demi. Les joueurs entre sur la pelouse par le tunnel d’entrée, le ballon est posé sur un socle comme pour les professionnels. Les demi-finales opposeront Torcy à Saint Maur et le PFC à Boulogne Billancourt. Dans la première, Torcy, pourtant impressionnant tout au long de la compétition s’incline sur la plus petit des scores (1-0). Une vraie désillusion.  Paris quant à lui s’impose 2 buts à 0 grâce à son numéro 9, auteur d’un doublé.  La finale se jouera devant presque 3000 spectateurs. Charlotte Defrel, chef de projet et communication pour la Danone Nation Cup se ravie de la tournure que prend cet évènement. « Je suis fière de participer à ce projet, c’est l’occasion pour les jeunes de croire en leurs rêves. ».

11251522_1592714561006148_1590984643_n

La finale se profile et la tension est à son comble. Cependant, au vue du tournoi, le Paris FC semble au-dessus, à tout point de vue, de Boulogne. Au bout de quelques minutes, les évènements sur le terrain confirment les dires des observateurs. 1-0 rapidement, puis 2, et enfin 3-0. Un score familier pour les amoureux du football français. Les malheureux perdants peuvent cependant se consoler avec le mini-championnat qui aura lieu à Nice le 7 juin prochain. Quoi qu’il en soit cette année, la Danone Nation Cup a livré un spectacle de haute voltige. 127 matchs, 267 buts soit une moyenne de 2,1 par match. Cette compétition qui a vu Alexandre Lacazette, l’a remporté dans son enfance et a vu passer des joueurs comme Karim Benzema ou encore Clément Grenier à cette année permis de découvrir avec Hannibal Mejbri, peut-être, la futur star du football mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut