Paris Saint-Germain : vers un cavalier seul en Ligue 1 ?

Triple champion de France, le Paris-Saint-Germain est logiquement le grand favori de la nouvelle saison de Ligue 1. Les Parisiens sont déjà prêts et semblent partis pour un cavalier seul en Ligue 1.

Zlatan-PSG

L’équipe de Laurent Blanc a réalisé une pré-saison parfaite avec de solides matches amicaux et une victoire tranquille lors du Trophée des Champions contre l’Oympique Lyonnais (2-0). Contrairement à la saison dernière, le PSG est prêt dès l’entame de la saison, en témoigne son succès à Lille (1-0). Un succès lors de la première journée de Ligue 1 est une première pour le PSG version Qatari (une défaite et trois nuls depuis 2011).

Coté effectif, le milieu de terrain argentin Angel Di Maria et le portier allemand Kevin Trapp renforcent un groupe stable. Le seul bémol est la bouderie du régulateur du jeu parisien, Thiago Motta, qui ne cache pas son envie de rejoindre l’Atlético Madrid.

Le Paris Saint Germain reste donc l’épouvantail de cette Ligue 1. C’est d’ailleurs le moment de miser sur l’issue du championnat en profitant du bonus PMU de 170€ offert avec le code promo PMU.

Suite à une intersaison agitée et le départ précoce de Marcelo Bielsa, l’Olympique de Marseille ne dispose pas des moyens pour rééditer la performance de la saison dernière (champion d’automne) et faire douter les Parisiens. Ce n’est pas le 6-0 contre Troyes qui change pour l’instant la donne. L’Olympique Lyonnais et l’AS Monaco restent donc les seuls concurrents crédibles à l’hégémonie parisienne.

Lyon

Olympique Lyonnais : la saison de la confirmation ?

L’Olympique Lyonnais, porté par sa jeunesse, a réalisé une belle saison 2014/15. Après un départ chaotique (trois points en quatre journées), le coach des Gones, Hubert Fournier, avait trouvé la bonne formule et l’OL était apparu comme le véritable rival des Parisiens.

Cet été, les jeunes Lyonnais n’ont pas oublié de passer par le bureau de leur président, Jean-Michel Aulas, pour récolter les fruits de ce beau parcours en revalorisant leur contrat. Coïncidence ou non, la pré-saison lyonnais a été catastrophique avec des tensions dans le vestiaire. En prolongeant les titulaires et en attirant des renforts (Valbuena, Morel, Beauvue, Rafael, Yanga-Mbiwa), Jean-Michel Aulas se veut ambitieux pour son club. Mais, des interrogations se posent sur l’effectif lyonnais. La nouvelle recrue, Mathieu Valbuena, arrivera-t-il à s’intégrer au collectif et s’imposer au poste exposé de meneur de jeu ? L’ancien romain Mapou Yanga-Mbiwa consolidera-t-il la défense perméable lors des matchs amicaux ? Alexandre Lacazette et Nabil Fekir seront-ils aussi complémentaires et efficaces que la saison dernière ?

Un autre paramètre important est la participation à la Champions League et donc la répétition de matches tous les trois jours. Les Lyonnais risquent de laisser des forces et perdre des points précieux en Ligue 1. L’objectif prioritaire reste de terminer sur le podium pour continuer à grandir en participant à la Champions League.

monaco

AS Monaco : les jeunes au pouvoir

Le projet du club de la Principauté a évolué depuis l’été dernier. L’ASM mise sur de jeunes joueurs, les expose avec l’objectif de réaliser des plus-values à la revente. Cette saison, les dirigeants monégasques ont recruté une armada de jeunes joueurs (Bahlouli, Boschilia, Carilllo, Cavaleiro, El Shaarawy, Lemar, Traoré…) tout en réalisant des jolies ventes (Kondogbia, Ferreira-Carrasco et Ocampos).

Avec un effectif remanié, le début de saison est mi-figue mi-raison avec une qualification pour les barrages de Champions League mais une lourde défait au match aller contre Valence et cinq points en trois journées de Ligue 1.

Pour rivaliser avec l’ogre parisien, l’AS Monaco devra se montrer plus intraitable à domicile que la saison dernière en débloquant la situation face à des équipes adverses recroquevillées en défense. Lille a d’ailleurs réussi son coup en ramenant un point de son déplacement sur le Rocher lors de la deuxième journée de Ligue 1. Le manque de ferveur des supporters au stade Louis II reste également un handicap et l’équipe Monégasque est plus à l’aise à l’extérieur avec un style de jeu basé sur des contre-attaques rapides.

Le mois d’août sera crucial pour le club de la Principauté avec le match retour contre Valence pour une place en Champions League et d’éventuels départs (Joao Moutinho, Aymen Abdennour, Layvin Kurzawa et qui sait avec l’ASM de Bernado Silva).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut