Paris FC-Red Star : Le vrai derby de Paris ?

Le Paris FC et le Red Star vont s’affronter ce soir à 20h30 au Stade Charléty. Dans l’ombre du Paris Saint-Germain, les deux clubs parisiens possèdent tout de même une forte identité. Pour le compte de la 19ème journée de Ligue 2, le Paris FC est 6ème avec 31 points, tandis que le Red Star est lanterne rouge avec seulement 12 points. Si le PFC semble avoir l’avantage avant cette rencontre, le derby s’annonce indécis ce vendredi soir.

Le contexte

La dernière fois que les deux équipes se sont affrontés en Ligue 2, c’était en avril 2016. Ironie du sort, puisque c’était le Paris FC qui était lanterne rouge à l’époque. Alors que le Red Star était classé à la 5ème place. Le PFC a s’était imposé 4 buts à 2 à Beauvais. Ce qui a empêché le Red Star de monter en Ligue 1. Si l’histoire semble être inversée cette saison, il ne serait pas étonnant de voir le Red Star s’imposer comme l’avait fait son adversaire deux ans plus tôt. Après son repêchage en 2017, le PFC était 8ème la saison précédente. En ce qui concerne le Red Star, le club a connu la relégation en 2017, mais ce dernier a réussi l’exploit de remonter dans la foulée avec le titre de champion de National en prime. Ce soir, le premier concerné devra s’imposer pour envisager une montée en Ligue1. Alors que le second doit impérativement se sauver de la zone de relégation.

Avenir et projets

Le Paris FC a trouvé un réel équilibre depuis que Pierre Dréossi est arrivé en 2015. 5 millions d’euros ont été investi pour la construction d’un centre de formation et d’un centre d’entraînement à Orly. Des constructions qui se termineront en mars 2019. Si le club est amené à monter en Ligue 1, un déménagement au stade Jean Bouin est envisageable. Puisque le stade Charléty n’est pas adapté à la Ligue 1. Du côté du Red Star l’affaire s’annonce plus compliquée. Le club est locataire à Gennevilliers pour les entraînements. Locataire aussi à Beauvais pour les matchs de championnat. Le stade Baeur n’est pas homologué pour la Ligue 2.  Des investisseurs américains s’intéressent au projet et notamment à celui de reconstruction du stade Bauer adossé à un centre commercial à Saint-Ouen. Une réouverture du centre de formation à Marville pour septembre 2019 est également en perspective.

La feuille de route

Les deux rivaux font jeu égal en termes de match joué. En effet, puisqu’il y a eu 7 matchs nul, le PFC s’est imposé 2 fois, tout comme le Red Star. Le Paris FC se distingue par une défense très solide. La défense parisienne n’a encaissé qu’un but sur les 5 derniers matchs. C’est également la meilleur défense du championnat avec 10 buts encaissés. Même s’il manque la présence d’un attaquant expérimenté, le centre de formation semble avoir été performant (Delaine, Tchokounté, Kerrouche ou Wamangituka). Même avec la présence d’ancien joueur du PSG, Clement Chantôme et Nicolas Douchez, la situation sportive est également remise en question. L’ancien entraîneur Régis Brouard a été remplacé par le bosniac Haruk Hadzibegic. Avec deux victoires sur les deux derniers matchs, dont celle face à Sochaux (3-0), le Red Star va aborder le match différemment. Et pourquoi pas enchaîner avec une troisième victoire de suite.

Avant-Match

Le Paris FC, fière de sa victoire sur le Red Star en avril 2016, montre sa détermination avant ce choc. Ce match leur tient à cœur, en témoigne la bande-annonce publiée sur leur compte twitter. Frissons garanties…

Dans une optique un peu moins optimiste, le CM du Red Star s’est contenté de publier un GIFT. Si le PFC gagne la bataille du tweet d’avant-match à l’heure d’écrire ces lignes, tout se jouera sur le terrain ce soir.

 



https://www.labeautedufootball.fr/2018/11/insolite-quand-la-presse-britannique-confond-letoile-rouge-de-belgrade-avec-le-red-star/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut