Au Panama, jour férié au lendemain de la qualification au Mondial

Pour la première fois de son histoire, le Panama va disputer la Coupe du Monde. Un jour férié a été décrété au lendemain de la victoire face au Costa Rica (2-1).

Le président de la République du Panama à la rencontre de fervents supporters de l'équipe nationale dans un centre commercial - ©AFP Rodrigo Arangua
Le président de la République du Panama à la rencontre de fervents supporters de l’équipe nationale dans un centre commercial – ©AFP Rodrigo Arangua

Mardi, le Panama recevait ainsi les Costaricains pour la dernière journée de qualification de la CONCACAF. Les Canaleros étaient alors quatrièmes du classement, à égalité de points avec le Honduras. À noter que la quatrième place ne qualifie que pour les barrages. La formation d’Hernan Dario Gomez se devait de gagner contre les deuxièmes du classement pour éviter l’élimination.

La soirée commençait pourtant très pour les Panaméens. En effet, ils étaient menés au score après une demi-heure de jeu. Ils égalisaient au retour des vestiaires, mais ce n’était pas suffisant pour obtenir la qualification. Le Honduras menait face au Mexique et prenait provisoirement la quatrième place. Pour les Canaleros, la délivrance n’arrivera que dans les dernières minutes du match. Ils inscrivent un deuxième but synonyme de victoire (2-1) et de participation à la Coupe du Monde 2018 en Russie. Le stade Rommel Fernandez laisse exploser la joie, toute la nation également.

Le président du Panama décrète un jour férié

La sélection panaméenne va ainsi disputer pour le Mondial pour la première fois de son histoire. Juan Carlos Varela souhaite que tous ses concitoyens soient en mesure de célébrer cette performance inédite. « Demain sera un jour férié pour les travailleurs du secteur public et privé », a promis le président de la République sur les réseaux sociaux. Le chef d’État a ensuite partagé une photo de la signature du décret sur Twitter. Le mercredi 11 octobre était donc férié au Panama pour permettre à la fête de continuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut