OM-PSG: Et si le Clasico était devenu un match comme les autres?

Demain, 21 heures, se déroulera la rencontre entre Marseille et Paris, la province contre la capitale. Depuis presque 30 ans, ce match fait saliver tous les amateurs de football en France. Qu’on soit supporter de l’une des deux équipes ou simple spectateur, ce duel est toujours particulier. Pourtant, ces dernières années, l’excitation semble s’estomper un peu. Voici quelques explications.

Zinedine Machach, au duel avec Thiago Motta
Zinedine Machach, au duel avec Thiago Motta

UNE DIFFÉRENCE A TOUS LES NIVEAUX 
Ce n’est plus un secret pour personne. Le fossé s’est bien comblé depuis la venue du Qatar à la tête de la direction parisienne. L’argent injecté, les recrues payées des dizaines de millions d’euros et la stratégie marketing ont fait entrer le PSG dans une autre dimension. Celle des grands clubs européens, du moins en terme d’image. De l’autre, le club phocéen essaye tant bien que mal de maintenir le bateau à flots. Avec l’arrivée de l’investisseur américain Franck McCourt et de Rudy Garcia sur le banc, les olympiens commencent à sortir la tête de l’eau après des mois compliqués sur et en dehors du terrain dus à la longue vente du club. Avec son “Champions projet” et les renforts  de Dimitri Payet ou de Morgan Sanson cet hiver, la Canebière se remet à rêver un peu. Néanmoins, la différence est pour le moment bien trop grande. Lorsque l’un veut marcher sur l’Europe, l’autre essaye de se maintenir dans le top 10. Et le club parisien n’a plus perdu contre son “ennemi préféré” depuis le 27 Novembre 2011. Un monde d’écart.
CLASICO NE RIME PLUS AVEC SPECTACLE
On oublierait presque le plus important, le jeu. À chaque rendez-vous, à chaque opposition , le résultat est décevant. Les acteurs d’aujourd’hui ne semblent pas assez imprégnés de cette rivalité. Au match aller, un piètre 0-0 avec 11 marseillais derrière et des parisiens sans idées. Qu’il est loin le temps des scénarios et des actions folles, des duels hargneux ponctués d’accolades plus ou moins amicales. L’attente est aujourd’hui moins intense. Ajoutez à cela l’interdiction de se déplacer à l’extérieur pour les supporters (ce qui est encore le cas demain pour les franciliens), la saveur n’est décidément plus la même. Alors, avec l’absence d’adversité en dehors et sur le terrain, on peut se poser la question: mais où est donc passé notre Classique ?
Il n'y aura pas de supporters parisiens au Vélodrome demain soir
Il n’y aura pas de supporters parisiens au Vélodrome demain soir

ENCORE UNE DÉCEPTION POUR FINIR LE WEEK-END?
Il y a tout de même des motifs d’espoir. Les parisiens sont dans l’obligation de gagner pour ne pas se laisser distancer par Monaco et Nice, encore victorieux durant cette journée. Marseille lui, de son côté, est à la recherche de sa victoire de référence depuis son rachat. Et s’ils ne veulent pas voir s’envoler leur chance de qualification en coupe d’Europe, les olympiens devront tout donner pour continuer d’y croire. Nul doute que leur public les soutiendra jusqu’au bout. Sur le papier, cela nous promet un match des grands soirs où chacun peut y trouver son ambition personnelle. Le 3eme contre le 6eme, ça a de quoi donner envie. Mais attention, la couverture ne fait pas le livre. Alors le Clasico est-il devenu un match ordinaire? Peut être pas jusque-là. En tout cas, il n’est pas interdit de rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut