Nice se qualifie pour les barrages de la Champions League

Nice s’est contenté du nul mercredi soir sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam (2-2). Ce résultat fait les affaires du club français, ce dernier se qualifie effectivement pour les barrages de la Champions League.

L’OGC aura ainsi passé le troisième tour préliminaire sans remporter le moindre match. Il avait concédé le nul lors de la phase aller à domicile (1-1). La faute à la maladresse de son jeune gardien Yoan Cardinale. Dans un Amsterdam Arena assez animé, les hommes de Lucien Favre avaient conscience de l’enjeu. Ils réalisent alors une excellente entame de partie et se voient récompenser au bout de 3 minutes. Nice récupère le ballon dans sa moitié de terrain et part rapidement en contre. Ensuite, Pléa trouve Lees-Melou dans la profondeur. Ce dernier tente une frappe du gauche, mais celle-ci est repoussée par le gardien. Arnaud Souquet (3e) a bien suivi l’action et ouvre le score.

Le désarroi des joueurs et supporters de l'Ajax après l'égalisation de Nice - ©AFP Olaf Kraak
Le désarroi des joueurs et supporters de l’Ajax après l’égalisation de Nice – ©AFP Olaf Kraak

La joie des Aiglons ne va cependant pas durer, les Néerlandais égalisent avant la demi-heure de jeu. La défense niçoise peine à sortir le ballon de sa surface. Elle se fait alors punir par Donny van de Beek (26e). L’Ajax prend alors le jeu à son compte, et passera même devant grâce à Sanchez (56e). Lucien Favre et ses hommes étaient ainsi éliminés.

Seri et son magnifique geste pour sauver Nice

Dans le dernier quart d’heure, les Godenzonen calment le jeu pour sans doute gérer leur avance. L’OGC commence alors à tenter des choses pour arracher l’égalisation. La solution viendra de Jean Michaël Seri. Déjà décisif lors du match aller, le milieu ivoirien va adresser une incroyable passe décisive. Il est trouvé dans la profondeur – le côté droit de la surface néerlandaise – par Pléa. Seri exécute alors une talonnade, le ballon file dans la zone des six mètres. Vincent Marcel (79e) est le premier dessus et l’envoie au fond du but.

La qualification, Nice la doit à ses 2 buts à l’extérieur. « Si on s’est qualifiés, c’est parce qu’on est restés très solides, très compacts et puis on a toujours cru que c’était possible de marquer des buts à l’Ajax. Cela (ndlr : la qualification) va faire passer un cap au niveau de la confiance. Ça booste l’équipe ! », a exprimé son entraîneur en fin de match.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut