PSG : Nasser Al-Khelaïfi semble s'être fait une raison

Hier soir, le Paris Saint Germain s’est incliné, au Parc des Princes, pour la première fois en Ligue des Champions depuis 2006 face au FC Barcelone 3 buts à 1. Suite à cette défaite, le président parisien Nasser Al-Khelaïfi est apparu touché par cette contre-performance et semble avoir dit adieu à la Ligue des champions. Pour cette année seulement.

1158379-18220353-1600-900

Quel coup de massue ! Le Paris Saint Germain, privé de certains cadres (Verratti, Ibrahimovic et Motta notamment), a volé en éclats, hier soir face au FC Barcelone. Après une première mi-temps marquée par l’ouverture du score de Neymar et la sortie prématurée sur blessure du capitaine brésilien, Thiago Silva, le PSG n’a pas eu les épaules assez larges pour rivaliser avec le club catalan. La seconde période n’a été qu’une formalité pour les joueurs de Luis Enrique et particulièrement Luis Suarez, éblouissant, ridiculisant un David Luiz trop juste physiquement.

FC-BARCELONA-PSG-PARIS-FOTO-MA_54416500697_54115221152_960_640

Après le match, celui qui est apparu le plus marqué par cette défaite n’était pas un joueur parisien, ni même Laurent Blanc mais plutôt Nasser Al-Khelaïfi dont le rêve est de remporter la très convoitée “coupe aux grandes oreilles”. Réaliste, il résume avec franchise la rencontre et prévient ses joueurs.

“Nous sommes déçus bien sûr. On n’a pas joué, on a été en grande difficulté. On avait quatre joueurs en moins même si ceux qui étaient sur le terrain ont tout donné. On a perdu contre la meilleure équipe du monde. Il faut accepter, c’est le foot. Mais on est tout de même arrivés en quart de finale. On est à la mi-temps du match. On ira là-bas pour faire un grand match. Ce n’est pas encore fini. Ce sera difficile, mais ce n’est pas fini. Maintenant, il faut se concentrer de nouveau et travailler pour Nice samedi. Il nous reste la Coupe de France et le Championnat, on a très envie de réussir le triplé. Ce n’est pas la fin du monde de sortir contre Barcelone.”

Un retournement de situation mercredi prochain au Camp Nou apparaît comme impossible. Cependant Paris retrouvera ses cadres (Verratti, Ibrahimovic) et cette saison plus que jamais Laurent Blanc et ses hommes auront l’envie et la détermination de prouver au reste de l’Europe que le Paris Saint Germain est un grand d’Europe. Impossible n’est pas français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut