Nantes : de surprenantes révélations sur Sergio Conceiçao

Avant de solliciter Claudio Ranieri, le FC Nantes faisait confiance à Sergio Conceiçao. Invité sur le plateau du Vestiaire, Léo Dubois fait d’étonnantes révélations sur les méthodes de son ancien entraîneur.

Les Canaris aiment décidément les techniciens atypiques. Après avoir fait confiance à Sergio Conceiçao la saison passée, le FCN a donné les rênes du club à Claudio Ranieri. Jusqu’à maintenant, on peut dire que c’est un choix payant. En effet, Nantes est cinquième de la Ligue 1 avec seulement 2 points de retard sur Monaco, deuxième. .

La saison dernière, Sergio Conceiçao a sauvé Nantes de la relégation - ©AFP Robert Michael
La saison dernière, Sergio Conceiçao a sauvé Nantes de la relégation – ©AFP Robert Michael

Il redresse Nantes, mais ne reste pas

L’équipe nantaise traverse une mauvaise passe pendant le dernier trimestre de 2016. Elle a besoin d’un renouveau et se tourne ainsi vers Conceiçao. Ce dernier s’engage pour 2 saisons en décembre 2016. Avec le technicien, les Canaris retrouvent des couleurs. En effet, ils quittent la zone de relégation pour terminer le championnat à la septième place en prenant 35 points. Conceiçao se voit alors proposer une prolongation de 2 années, offre que le technicien accepte.

Mais l’aventure avec Nantes n’ira pas plus loin. En mai dernier, Sergio Conceiçao quitte le club en évoquant des raisons personnelles. La formation aux 8 titres de champion de France choisit alors Ranieri pour le remplacer. Le mois suivant, on apprend l’arrivée du Portugais au FC Porto. Les Dragons comptent sur lui pour mettre un terme à 4 saisons blanches consécutives.

Les révélations de Léo Dubois sur Conceiçao

Léo Dubois porte le maillot des Canaris depuis 2014. Lundi dernier, le défenseur droit était donc invité dans Le Vestiaire, émission de SFR Sport. Le joueur de 23 ans a livré des détails assez intéressants sur le passage de Sergio Conceiçao au club nantais. On apprend alors que le technicien portugais s’inquiétait beaucoup de l’état d’esprit de ses joueurs. Il effectuait même une analyse de la calligraphie des signatures pour savoir si un de ses hommes allait bien. Dubois évoque également l’intolérance de l’entraîneur pour les petits ponts ratés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut