Nani s’est battu et a réussi malgré une enfance compliquée

Star reconnue du football portugais, Nani vit plutôt confortablement aujourd’hui. Pourtant, cela n’a pas toujours été facile pour le natif de Praia au Cap-Vert. L’émission de SFR Sport 1 Transversales est revenue sur l’enfance difficile du joueur.

Nani a disputé la Coupe des Confédérations en juin dernier avec le Portugal - ©AFP Vladimir Astapkovich
Nani a disputé la Coupe des Confédérations en juin dernier avec le Portugal – ©AFP Vladimir Astapkovich

Dimanche, la chaîne française a ainsi diffusé un reportage sur l’ancien joueur de Manchester United. Celui-ci est intitulé « Sur Les Traces De Nani ». La chaîne a ensuite partagé un extrait du reportage sur sa page Facebook. La vidéo s’ouvre sur Antonio Mustafa Jalo, ami de la famille de l’international portugais. L’homme connaît celui-ci depuis son enfance et témoigne des épreuves vécues à cause de la pauvreté. Il confie également avoir toujours cru que le natif de Praia irait loin dans la vie.

Symbole de cette enfance difficile, Nani en était parfois réduit à voler afin de se nourrir. « On ne volait pas pour le plaisir. On volait pour pouvoir avoir à manger. Nous avons fait ce genre de choses, c’est vrai. Mais c’est la survie, c’est la vie », raconte l’actuel ailier de Valence.

L’international de 30 ans a grandi dans le domaine de Santa Filomena. Ce dernier est une zone défavorisée dans le quartier d’Amadora à Lisbonne. Nani a passé une bonne partie de son enfance sans ses parents. En effet, son père l’abandonne pour retourner au Cap-Vert alors qu’il n’avait que 5 ans. Sa mère le laissera ensuite quand il aura 12 ans. L’ancien joueur du Sporting Portugal et du Fenerbahçe a alors été élevé par sa tante Antonia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut