Mourinho : "On ne touche pas à Eden Hazard"

A quelques heures de la finale opposant Chelsea à Tottenham en Coupe Capital One, on fait un petit retour sur les sentiment de la pépite belge à Chelsea et, notamment, sa relation particulière avec José Mourinho.

980992_heroa
Dans un match, Eden Hazard est fauché, environ, toutes les 30 minutes de jeu. La stat’ est parlante. Aucun autre joueur de Premier League ne prend autant de coups dans un match que l’ex lillois si bien qu’il aurait même fait une demande au Spécial One afin d’avoir des protèges-tibias spéciaux… Loin d’être agacé par cette situation, Hazard s’explique même sur cette relation peu flatteuse qu’ont les défenseurs avec ses chevilles.

J’ai toujours été petit, donc les défenseurs ont toujours été plus grand et plus forts que moi. C’est donc difficile pour moi, ils me font parfois des fautes… Mais c’est pour cela qu’il y a des règles de jeu. Cela ne sert à rien de réagir. C’est ma mentalité. Je me suis habitué à prendre des coups. Au plus j’en prends, au plus je suis content.
Je me suis toujours dit que si dans un match on fait beaucoup de fautes sur moi, c’est que je joue bien pour l’équipe et que nous avons fait une bonne rencontre. On gagne des coups francs quand il y a une faute et c’est une opportunité pour marquer.

Adulé et protégé par son mentor et entraîneur, Eden Hazard sait qu’il peut compter sur Mourinho en toutes circonstances. L’entraîneur portugais estime, quant à lui, que son joueur est ”matraqué à chaque match de Chelsea” et, fidèle à lui même, il s’est même amusé à calculer le nombre de fois où son numéro a été fauché. Il en est arrivé au chiffre impressionnant de 75 !

Eden est donc à terre toutes les 30 minutes si on prend en compte son temps de jeu. Le plus décevant dans tout cela, c’est que c’est un bon gars. ll ne se jette jamais. Quand il est au sol, c’est pour une bonne raison. Il faut le protéger et ça passe avant tout par les arbitres. 

De sa relation avec son coach, Hazard reste encore très discret bien qu’il a récemment déclaré son envie de continuer à travailler avec le Spécial One.

C’est vrai que nous avons une relation spéciale. Il me laisse jouer. Il n’est pas tout le temps derrière moi et j’apprécie cela. Il m’a appris à être plus professionnel et meilleur sur le terrain.

Nouvelle démonstration en début de soirée (17h) lors de Chelsea – Tottenham ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut