Mondial 2018 : des dessoûloirs dans la ville de Saint-Pétersbourg !

Plusieurs matches du Mondial 2018 vont se disputer au Krestovsky Stadium de Saint-Pétersbourg. Le gouverneur de la ville entend rétablir les dessoûloirs de l’époque soviétique pour accueillir les supporters ivres.

Le Mondial 2018 aura ainsi lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet, soit 32 jours de fête du football. Sept rencontres du tournoi se joueront au Krestovsky Stadium de Saint-Pétersbourg. Le stade va accueillir quatre matches des poules et trois affiches de la phase à élimination directe. La ville s’attend alors à recevoir des milliers de personnes durant le tournoi. Elle entend donc bien se préparer.

Des dessoûloirs devraient être installés aux alentours du Krestovsky Stadium de Saint-Pétersbourg lors du Mondial 2018 - ©AFP François Xavier Marit
Des dessoûloirs devraient être installés aux alentours du Krestovsky Stadium de Saint-Pétersbourg lors du Mondial 2018 – ©AFP François Xavier Marit

Une annonce, lundi dernier, informe que Gueorgui Poltavtchenko a pour mission « d’élaborer un mécanisme juridique pour créer des dessoûloirs qui pourraient fonctionner non pas avec les hôpitaux, mais en tant qu’établissements indépendants » dans le cadre de la Coupe du Monde. Le gouverneur ne manque de préciser la nécessité de mettre en place ce type d’établissement. Par ailleurs, il affirme que les ressources indispensables au projet seront rapidement mobilisées.

Réhabiliter les dessoûloirs pendant le Mondial 2018

Le système des dessoûloirs n’est pas une nouveauté en Russie. Plusieurs établissements de la sorte existaient dans les grandes villes pendant l’époque soviétique. Ils servaient principalement à accueillir les personnes ivres trouvées dans les rues. Cependant, ces foyers d’accueil avaient une mauvaise réputation. En effet, le personnel des dessoûloirs pouvait infliger de mauvais traitements à leurs patients.

Avec la chute du bloc soviétique, les dessoûloirs ont progressivement disparu du paysage urbain russe. Le dernier établissement a fermé ses portes en 2011 suite à une modification de la loi. Désormais, les personnes ivres retrouvées dans la rue doivent être ramenées à l’hôpital ou au poste de police. À quelques mois du Mondial 2018, l’alcoolisme reste un problème considérable en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut