Monaco : Le nouveau FC Porto français ?

Fini les sommes astronomiques pour des joueurs de classe mondiale, place aux jeunes talents. Alors que l’ASM avait, il y a deux ans, un projet semblable à celui du Paris Saint Germain, les dirigeants ont revu leur manière de faire. Désormais, le club du Rocher se rapproche plus du FC Porto dans sa façon de procéder. Analyse.

monaco

Tout ne commençait pas de la meilleure des manières pour Monaco dans ce mercato. Les départs successifs de Kondogbia (Inter Milan) et Ferreira Carrasco (Atlético) présageaient une année difficile. En plus de ça, Dimitar Berbatov, -élément essentiel du vestiaire-, ainsi que Valère Germain, -jeune sans aucun doute à gros potentiel-, faisaient également leurs valises et créaient un vide au sein de la formation Monégasque.

Des inquiétudes, mais c’était sans compter sur une gestion des affaires parfaite de la part de la direction.

Vasilyev Jardim LBDF

En fait, c’est le trio Jardim (entraineur) – Campos (directeur technique) – Vasilyev  (vice-président)  qui réalise des merveilles, de par sa complémentarité. Le premier analyse quel type de joueur il lui faut dans son effectif, le second prend note et part à la chasse aux pépites, et le dernier conclut les transactions. Un business. Mais un business précis et efficace.

El Shaarawy - Monaco

Neuf nouvelles recrues qui ne demandent qu’à éclore, dont un grand nom : Stephan El Shaarawy. Moins en vue depuis plusieurs mois sous le maillot de l’AC Milan, le joueur Italien était friand d’un nouveau challenge, et le club du Rocher a eu le nez creux afin d’attirer le pharaon dans ses rangs. S’il retrouve sa réussite, et avec l’aide de ses coéquipiers, les buts risquent de couler à flots au Stade Louis II… bien que Rivière ne soit plus là !

Les recrues ont déjà prouvé. Aux cadors de rester au club maintenant.

Lors des matchs de pré-saison ainsi qu’en tour de qualification pour la LDC, Cavaleiro, El Sha, Carrillo et Pasalic ont tous marqué, et confirment donc les espoirs placés en eux. Mais si Monaco veut réaliser une bonne saison, il faut absolument qu’Aymen Abdennour et Layvin Kurzawa restent au club.

Kurzawa Abdennour

Courtisé par le Milan et le Barça, l’international Tunisien est un pilier de la défense monégasque. Son départ fragiliserait un secteur où Ricardo Carvalho (37 ans) et Andrea Raggi (31 ans) ne pourront pas s’éterniser. Kurzawa lui, a encore confirmé face aux Young Boys qu’il était un futur grand joueur Français, en sauvant son équipe à de nombreuses reprises et en inscrivant un superbe but.

Il reste un mois à l’ancien club de Trezeguet pour convaincre ses deux joueurs de rester, et gérer opportunément et de manière décente les affaires, comme il sait le faire.

Alors on peut penser que l’équipe qui se forme en ce moment ne sert « qu’à » réaliser de belles plus-values dans quelques années. Mais ce n’est pas l’avis du coach Portugais.

« Ce n’est pas parce qu’on forme, qu’on n’a pas d’ambition. Si on garde l’ossature de cette équipe deux ou trois ans, on jouera le titre » a-t-il indiqué.

Et l’entraîneur sait de quoi il parle. Depuis qu’il a 27 ans, Leonardo manage des équipes, et sa réussite impressionne. En emmenant Braga à une troisième place historique de la Liga Sagres lors de la saison 2011-2012, puis l’Olympiakos en tête de son championnat avec une large avance en 2013Jardim réussit partout où il passe. Mieux encore, il a permis par la suite au Sporting Portugal de retrouver la Champions League pour la saison 2014-2015 après cinq ans d’absence dans cette compétition.

Leonardo Jardim - Ferreira Carrasco

Grand formateur de joueurs, le manager Portugais a de quoi être fier de ce qu’il accomplit.

« J’ai demandé à un membre du staff de me récupérer les nouveaux maillots de Kondogbia et Carrasco. Ces maillots, ce seront mes petits trophées. Dans dix ans, je les regarderai encore en me disant que j’ai aidé ces joueurs à évoluer. »

À l’heure ou sont écrites ces lignes, Luis Campos aurait démissionné de son poste de directeur technique au sein du club sudiste. Alors qu’il pourrait prendre la direction du Paris Saint Germain, la direction monégasque cherche dans un premier temps à le garder. Dans le cas contraire, la direction devra trouver rapidement son remplaçant, afin de garder leur ligne de conduite actuelle.

Vous l’aurez compris, Monaco a (presque) tout pour redevenir un très grand, et la sauce commence déjà à prendre. La nouvelle tactique du club et les premiers résultats laissent augurer de belles années à venir, encore faudra t-il garder chaque saison les éléments séduisants, ou bien revendre en rachetant encore mieux.

Jean-Romans Gaudriot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut