Messi prive ses coéquipiers de téléphones portables

Dans la nuit de mardi à mercredi, l’Argentine joue sa qualification pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. Afin de préparer la rencontre au mieux, Lionel Messi a confisqué les téléphones portables de ses coéquipiers.

Dans la zone sud-américaine, seules les 4 premières sélections du classement se qualifient directement pour le Mondial. La cinquième équipe doit passer par les barrages pour espérer une participation à la compétition. L’Argentine se trouve à la sixième place à égalité de points avec le cinquième et la même différence de buts. L’avantage est alors au Pérou ayant inscrit plus de buts. Pour éviter l’élimination, Messi et ses coéquipiers ont donc besoin d’une victoire et de mauvais résultats de leurs concurrents directs.

Il faudra un grand Messi et beaucoup de chances pour qualifier l'Argentine à la Coupe du Monde 2018 en Russie - ©AFP Eitan Abramovich
Il faudra un grand Messi et beaucoup de chances pour qualifier l’Argentine à la Coupe du Monde 2018 en Russie – ©AFP Eitan Abramovich

Messi veut la concentration et la sérénité pour sortir de la tourmente

L’Albiceleste n’a pas vraiment son destin en main, mais elle peut augmenter ses chances de qualification par une victoire. Afin d’obtenir ce résultat, Messi souhaite une concentration totale de la part de ses coéquipiers. En tant que capitaine de la sélection, l’international de 30 ans a interdit l’utilisation des téléphones portables.

Depuis 47 ans, les Argentins sont toujours parvenus à se qualifier pour la Coupe du Monde. Aujourd’hui, ils se trouvent dans une situation assez compliquée. Ils font alors beaucoup parler que ce soit dans la presse internationale ou sur les réseaux sociaux. En privant de téléphones ses coéquipiers, l’attaquant de Barcelone veut les préserver des critiques.

Les cas de figure favorables aux Argentins

Le classement de la zone sud-américaine est dominé par un Brésil déjà qualifié. L’Uruguay arrive deuxième avec 28 points, la Celeste est assurée de disputer au moins les barrages. Le Chili est troisième avec 2 longueurs de retard sur la sélection uruguayenne, à l’instar de la Colombie (26 points). Le Pérou est cinquième et l’Argentine sixième avec le même nombre de points (25 points).

Si Messi et sa sélection s’imposent en Équateur, les deux ont besoin d’une défaite chilienne face au Brésil. Ensuite, les Péruviens et les Colombiens doivent se neutraliser pour une qualification directe de l’Albiceleste. En effet, un succès du Pérou l’éliminerait, tandis qu’une victoire de la Colombie l’enverrait encore aux barrages. Une déroute du Chili propulserait alors les Argentins à la troisième place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut