Ménez allume Lucas et le PSG !

Le nouveau joueur du Milan AC est revenu sur son aventure parisienne au cours d’une interview à France Football. Il en a profité pour régler ses comptes : le PSG, Laurent Blanc et Lucas en prennent pour leur grade.

1313975-28272688-1600-900

L’ancien sochalien regrette, d’abord, la façon dont le PSG l’a traité évoquant notamment un manque de confiance des dirigeants envers lui :

« Ils auraient dû me proposer quelque chose bien avant, confie-t-il. Ils m’ont simplement proposé de prolonger dans ma dernière année… Mais je ne pouvais pas rester dans ces conditions sportives. J’avais besoin de jouer, de retrouver le plaisir. Cette prolongation était davantage faite pour limiter la casse économiquement. Je suis un peu triste d’être parti dans ces conditions. Mais si c’est bien amené, on me propose de prolonger dans ma deuxième saison, quand tout va bien. Là, c’est une vraie preuve de confiance. C’est là qu’on voit que le PSG a encore des choses à apprendre. C’est dans cette gestion-là que le club doit grandir ».

A son entraîneur de la saison passée, Laurent Blanc, il reproche surtout de ne pas l’avoir fait jouer à son poste de prédilection :

« Mon vrai poste, c’est dans l’axe, derrière l’attaquant ou en pointe, a-t-il expliqué. C’est là que je m’exprime le mieux, que je me sens bien sur le terrain (…). Laurent Blanc m’a toujours aligné sur un côté au PSG ou quand il était sélectionneur de l’équipe de France. J’ai toujours accepté, mais ça m’a joué des tours. On ne m’a jamais évalué à ma vraie place. Quand tu te fixes à un poste, que tu y restes et que c’est en plus le tien, celui que tu préfères, tu as davantage de repères avec tes coéquipiers. Ancelotti savait où me faire jouer, il n’y avait pas de problèmes ».

L’attaquant de 27 ans défend aussi son parcours au sein du club parisien en expliquant être quelqu’un de « vrai » qui aime le PSG sans avoir besoin de le crier sur tous les toits. Et c’est son ancien partenaire Lucas qui est directement visé :

« Par rapport à certains, quand on fait le rapport “prix-statistiques”, j’étais pas mal, non ? Lucas, ça fait deux ans qu’il est là, il a mis trois buts (cinq buts la saison dernière, et un cette saison en réalité). Mais il a coûté 40 M€. Et il est brésilien… Lucas a des qualités, pas de problèmes ! Mais aujourd’hui, vaut peut-être mieux être étranger au PSG et bien soigner sa communication… Moi je suis français et parisien. Je n’ai pas Twitter ou Instagram pour envoyer des messages et des belles photos. Je ne fais pas de cinéma sur les réseaux sociaux. Je ne dirais pas : “Vive Paris ! Allez Paris !” pour faire le beau. Je ne suis pas comme ça. Mais ça ne voulait pas dire pour autant que je n’aimais pas mon club, loin de là ! Simplement, je ne suis pas un faux ! Beaucoup de joueurs font aujourd’hui leur publicité comme ça pour être appréciés. Moi, tant que je sais que je suis aimé du vestiaire, que mes coéquipiers savent qui je suis véritablement, ça me va ».

Une franchise, dont on ne doute pas, que Lucas saura le premier à apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut