Et le meilleur gardien de Ligue 1 est… Ciprian Tatarusanu !

Il paraît que nous sommes en train de vivre une des plus belle saison de Ligue 1. Des grosses écuries au rendez-vous, des clubs historiques, une lutte acharnée en bas de tableau, et des joueurs à la renommée internationale. Mais que dire de nos gardiens ? À l’image de Barthez, Lloris, ou encore Petr Cech, notre championnat à toujours façonné de très bons gardiens de but. Entre les uns qui n’encaissent pas beaucoup de buts car ils ont une bonne défense, et les autres qui sont souvent mis à contribution, il n’est pas facile de se faire une idée. Nous avons tenté de décrypter tout ceci.

Nantes' French goalkeeper Ciprian Tatarusanu gestures during the French L1 football match between Nantes (FCN) and Olympique de Marseille (OM) on August 12, 2017 at the Beaujoire stadium, in Nantes, western France. / AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Ciprian Tatarusanu n’a encaissé que six buts en onze matches de Ligue 1 ! / AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD

C’est une distinction assez subjective on vous l’avoue, car, au-delà des bilans purement chiffrés comme le nombre d’arrêts ou de clean-sheets, d’autres aspects sont à prendre en compte. Les résultats du club, l’influence sur son équipe, ou encore son degré de sollicitation. En prenant en compte tous ces éléments, nous nous sommes penchés sur trois gardiens. Les vrais piliers de leur défense. Ceux sur qui ont peut compter en cas de face à face. Le toujours efficace Stéphane Ruffier, excellent sur sa ligne, l’international et ex-capitaine Marseillais Steve Mandanda, et l’impressionnant nouveau venu Ciprian Tatarusanu.

Stéphane Ruffier

Le goal des Verts est une valeur sûre de notre championnat. Quasiment décisif à chaque rencontre, il est le vrai patron de sa défense. À 31 ans, lui qui entame sa septième saison à Saint-Etienne est impressionnant par sa régularité au haut niveau. Il a très souvent sauvé les Verts grâce à des parades réflexes magnifiques. Avec une attaque peu prolifique cette saison, Ruffier est un grand artisan de la belle sixième place actuelle du club.

Lui qui détient le record du nombre de clean-sheets en Ligue 1 (134) ainsi que celui du nombre d’arrêts (plus de 1000), est un vrai rempart. Ce n’est pas pour rien qu’il porte le brassard de capitaine en l’absence de Loïc Perrin. De plus, il a également souvent été appelé en sélection en tant que troisième gardien, et a joué trois matches amicaux avec les Bleus, pour un seul but encaissé. Son statut de troisième gardien n’étant pas à son goût, il a tiré un trait sur l’Equipe de France. Ruffier, éternel numéro trois, prend cette place dans notre classement.

Steve Mandanda

Détenteur du record de matches joués à l’OM (458), le deuxième gardien tricolore a sauvé plusieurs fois le club Olympien d’un bien triste sort. Revenu cette saison après un exil en Premier League, le joueur formé au Havre est impressionnant lorsqu’il se détend. Très agile malgré son 1,87 mètre, il est un exemple de longévité et endosse le rôle de modèle auprès des jeunes Marseillais. Si l’OM n’a perdu que deux fois en Ligue 1 cette saison, Mandanda n’y est pas pour rien ! Malgré les bonnes performances de Yohann Pelé en son absence, “Il Fenomeno” a rapidement retrouvé sa place de titulaire. Dans une défense marseillaise pas toujours irréprochable, il incarne une sérénité à toute épreuve, sur et en-dehors du terrain. Installé durablement chez les Bleus depuis 2008, il compte désormais 25 sélections. À l’instar de la hiérarchie installée en Equipe de France, Steve Mandanda est deuxième de notre classement !

Ciprian Tatarusanu

Que dire de ce gardien. Inconnu du grand public il y a encore cinq mois, le goal international Roumain est spectaculaire. Excellente recrue du FC Nantes, qui doit s’en frotter les mains au vu des performances de ce début de saison. Fraîchement débarqué de la Fiorentina, le gardien de 31 ans n’a encaissé que six buts en onze matches de Ligue 1 ! Celui qui était la priorité de Claudio Ranieri, répond parfaitement aux attentes placées en lui. Lui qui porte fièrement les couleurs de sa sélection depuis 2010, compte 48 matches internationaux.

Il est le gardien complet par excellence : fort dans les duels aériens, dotés d’excellents réflexes, avec une détente exceptionnelle. Du haut de son 1,98 mètre, nous connaissions le mur jaune du Borussia Dortmund, nous avons maintenant le mur jaune Nantais. Lors de la prochaine journée, le FC Nantes se déplace au Parc des Princes. On verra bien si Tatarusanu parvient à stopper les assauts de Neymar et consorts !

Ne nous en voulait pas supporters Lyonnais, Parisiens, Caennais ou Monégasques, le choix n’était pas facile. Bien sur que nous avions pensé à eux également, mais il faut bien faire des choix! Nous avons beaucoup de très bons gardiens en Ligue 1, et personne s’en plaindra, sauf peut-être les attaquants !

Théophile Rémon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut