Marcelo Bielsa assume l’espionnage par un cours tactique en pleine conférence de presse

Après les accusations d’espionnage à son encontre, Marcelo Bielsa a convoqué la presse. Alors que l’on s’attendait à une démission de sa part, le coach argentin a justifié ses nombreuses tentatives d’espionnage. Visé par la Fédération anglaise, Marcelo Bielsa assume toutes responsabilités en exposant un cours de recueil de données.

Mon objectif est de simplifier l’enquête en donnant toutes les informations nécessaires. En quelques mots, je peux dire que nous avons observé tous les rivaux contre lesquels nous avons joué. On a regardé les séances d’entraînement de tous nos opposants avant de les affronter.”

 

Ce que nous avons fait n’a rien d’illégal. Ce n’est pas spécifié (dans le règlement). On peut en débattre, ce n’est pas considéré comme une bonne chose mais ce n’est pas une violation de la loi. Je sais que tout ce qui est légal n’est pas bien mais toutes les mauvaises choses que vous faites ne sont pas commises avec de mauvaises intentions. Avoir un mauvais comportement ne signifie pas forcément que vous avez de mauvaises intentions ou l’intention de tricher.”

 

J’essaie de vous faire comprendre que ce que je dis (qu’il n’en tire aucun avantage ndlr) est vrai, poursuit-il. Sur les 51 matchs, nous avons vu des joueurs qui jouent encore pour Derby. Mais ce n’est pas très utile. Cela ne vous place pas dans de meilleures conditions pour gagner un match. Mais faire l’effort de connaître les joueurs de l’équipe, c’est une façon de respecter le football. Je ne peux pas parler anglais mais je peux parler des 24 équipes du Championship. Chaque match prend quatre heures (d’analyse). C’est une manière de connaître les opposants. J’ai un peu honte de devoir vous dire cela.”

 

Cela vous donne des priorités. Je ne mémorise pas tout mais si j’ai un doute, je peux regarder les documents. Comment j’ai ces informations? Par l’analyse des matchs. Et si je fais tout cela aujourd’hui, c’est parce que je considère que vous ne me croyez pas. Je voulais vous apporter les éléments factuels pour vous convaincre que je dis la vérité.”

 

L’idée, précise Bielsa, c’est de donner un aperçu de l’adversaire aux joueurs en 15 minutes. Toutes les données qu’on a à propos de Wilson (meneur de jeu de derby Country), nous les connaissons grâce à son passé. Je n’ai pas besoin de regarder un entraînement de l’adversaire pour savoir comment il joue. Je veux qu’on me juge pour mes intentions. Moi, je ne me sens pas coupable. Je n’ai pas de mauvaises intentions.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut