Mandanda, le gardien du temple

Revenu cet été après une expérience malheureuse en Angleterre du coté de Crystal Palace, le gardien international français a privilégié le choix du coeur en revenant à l’OM. Si l’acclimatation a été rapide, quel est son réel niveau et quelles sont les attentes autour du portier aux 24 sélections ?

En 456 matchs sous le maillot de l'OM, Steve Mandanda a réalisé 149 clean sheet. Crédit Photo :AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
En 456 matchs sous le maillot de l’OM, Steve Mandanda a réalisé 149 clean sheet. Crédit Photo :AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

L’épisode anglais

Parti en 2016 pour la Premier League, Mandanda n’a pas du tout vécu le reve qu’il avait depuis plusieurs années. En effet, en une saison outre-Manche le natif de Kinshasa n’a disputé que 10 petits matchs toutes compétitions confondues. Relégué numéro 2 derrière le Gallois Hennessey, il a même terminé derrière l’Argentin Speroni en fin d’exercice. Dans cette galère, Mandanda a perdu sa place en Equipe de France et sa fin de carrière paraissait enlisée. Si la perspective OM semblait naturelle au regard du projet McCourt, il fallait encore déloger le titulaire Yoann Pelé et s’entendre sur un transfert…

Un retour naturel

Si l’ex titulaire ne voulait pas rendre les armes de suite, il fallait se rendre à l’évidence Mandanda a une place particulière à Marseille. En trois entrainements, le chouchou du Velodrome a mis tout le monde d’accord. Pelé y compris. Désormais doublure officielle, il vit très bien sa situation. Une fois ce problème évacué, Steve a pu se concentrer sur le terrain. Titularisé au cœur du mois de juillet pour le 3ème tour préliminaire d’Europa League face à Ostende, il encaisse certes deux buts mais réalise plusieurs arrêts réflexe de haut niveau. L’OM s’imposera 4-2 et validera définitivement son billet pour l’Europa League qu’au tour suivant avec au passage encore plusieurs parades déterminantes…

Des hauts et des bas

L’expérience de Mandanda à l’OM a toujours été jalonné de périodes fastes et d’autres plus sombres. Si dans la globalité, le bilan est particulièrement positif il n’en demeure pas moins que le portier formé au Havre a déjà commis plusieurs boulettes avec le maillot olympien. Malgré déjà quatre clean-sheet face à (Toulouse, Amiens, Dijon et Nantes) et des matchs 5étoiles (à Nice et Lille en particulier), Mandanda a eu des matchs compliqués en Ligue 1. On pense à la déroute monégasque (6-1) ou les matchs face à Strasbourg et Rennes où le gardien des Bleus a pris 3 buts. Toutefois, la qualité de la ligne arrière de l’OM doit aussi relativiser ces périodes creuses…

Quel avenir ?

En cas de bonne saison de l’OM, Mandanda sera très certainement appelé chez les Bleus pour disputer le prochain Mondial en Russie. Cependant, la place de titulaire reviendra à Hugo Lloris. Mais l’essentiel est ailleurs pour le désormais recordman des matchs disputés sous le maillot de l’OM. Qualifié en Europe et jouant les premiers rôles en Ligue 1, Mandanda a retrouvé le gout de la compétition et un projet à sa taille. Leader du vestiaire marseillais, il est un véritable exemple pour ses jeunes coéquipiers. Son palmarès, son aura et ses performances sur le terrain permettent de situer Mandanda parmi les meilleurs gardiens européens de ces dix dernières années. Sa carrière approchant de son terme, le portier aspire juste à prendre du plaisir tout en restant compétitif. Tout le programme de sa deuxième expérience marseillaise débutée il y a quatre mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut