Mais qui es-tu Graziano Pellè ?

Débarqué cet été à Southampton, le grand italien (1m93) commence à se faire un nom en Premier League. Machine à scorer aux Pays-Bas, l’attaquant n’a pourtant pas eu un parcours facile. Il a connu de nombreux clubs avant de prendre son envol à 27 ans. Petit portrait du natif de San Cesario di Lecce.

Graziano+Pell+Southampton+v+Bayer+Leverkusen+s2s7CFTnCo2l

Début de carrière compliqué

Graziano Pellè, c’est un peu l’histoire du joueur qui passe de club en club s’en jamais totalement convaincre. Ainsi, dans les deux premiers clubs (US Lecce et Catania) de sa carrière, et en 37 apparitions, l’italien ne parvient pas à trouver une seule fois le chemin des filets.
Dur pour un attaquant.

Premier exil aux Pays-Bas : Alkmaar 

Il pense alors que la solution peut-être l’exil. Et c’est Louis Van Gaal, excusez du peu, qui le repère et le fait venir à Alkmaar en 2007. Sauf que l’italien ne va pas tout à fait répondre aux attentes du néerlandais. Trois buts lors de sa première saison et un record à six buts lors de sa quatrième et dernière saison avec Alkmaar. Autant dire par grand chose.

Retour en Italie : Parme et la Sampdoria de Gênes

Lasse, il change une nouvelle fois de club et rentre au pays où il signe à Parme pour cinq ans. Il est prêté d’emblée à la Sampdoria de Gênes et ne score qu’à quatre reprises.

Heureusement pour lui, l’histoire ne s’arrête pas là.

Nouvel exil aux Pays-Bas : Feyenoord

Puisque les championnats italiens (Serie A et B) ne semblent pas lui convenir, Pellè s’expatrie une nouvelle fois aux Pays-Bas. Cette fois, le sol batave va se révéler être la terre promise, synonyme de buts, de beaucoup de buts.
Il est, dans un premier temps, prêté par Parme au Feyenoord Rotterdam. C’est le tournant de sa carrière, le Feyenoord Stadion va devenir son jardin. En 29 matchs d’Eredivisie, il marque 27 buts. Pour un joueur qui stagnait à six buts par saison, ça tient du miracle. Sauf qu’un miracle ne se reproduit pas à 27 reprises. Et surtout, Grazzianao va confirmer. Acheté par Feyenoord pour trois millions d’euros, l’italien va disputer 28 matchs et marquer 23 buts. Soit 50 buts en 57 matchs sous les couleurs de Feyenoord. Impressionnant.

graziano-pelle-flambe-avec-le-feyenoord_116310
Sous les couleurs de Feyenoord

Nouvelle étape : Southampton

À 28 ans, l’italien apparaît enfin au grand jour. Alors quand son entraîneur au Feyenoord, Ronald Koeman, lui propose de l’emmener avec lui à Southampton, le grand italien ne réfléchit pas longtemps. L’occasion est trop belle d’entrer dans une nouvelle dimension et de montrer de quoi il est capable dans le «plus beau championnat du monde ». Il s’envole donc pour Southampton contre dix millions d’euros.

Southampton v Newcastle United - Premier League
Avec les Saints

Son arrivée suscite beaucoup d’interrogations. Va-t-il s’adapter à la Premier League ? À sa nouvelle équipe ? A-t-il tout simplement le niveau ?

Graziano ne va pas tarder à répondre sur le terrain. Il marque son premier but pour les Saints dès le mois d’août en coupe contre Millwall.
Depuis, l’italien a été titulaire à neuf reprises et a inscrit six buts. Cela fait de lui le quatrième meilleur buteur de Premier League, derrière Diego Costa et Agüero (9 buts) et Saido Berahino (7 buts). Pas mal pour un attaquant qui découvre le championnat anglais.
Pellè participe surtout au fabuleux début de saison de Southampton, deuxième derrière Chelsea avec 19 points. Emmenés par Graziano, les Saints peuvent même rêver d’Europe.

La Squadra Azzura comme récompense

Élu joueur du mois de septembre en Premier League, l’attaquant italien a aussi eu la joie d’être appelé pour la première fois en sélection nationale par Conte. Et Graziano voit les choses en grand. Titulaire au côté de Immobile, le natif de San Cesario di Lecce a fêté sa sélection en marquant contre Malte (1-0) pour les éliminatoires de l’Euro 2016.

graziano-pelle-malta-italy_1gyur60vdjf11rl2ipjxbgd7t
Première sélection et premier but pour Pellè

A 29 ans, l’ancien de Feyennord semble être à l’apogée de sa carrière. Par-dessus tout, il nous rappelle un autre joueur. Lui aussi italien et attaquant, lui aussi grand et s’étant révélé sur le tard : Luca Toni. On souhaite évidemment à Graziano Pellè de suivre le même chemin. Voire de remporter sa première compétition internationale lors de sa première participation avec l’Italie comme Toni en 2006 ?

 
Pour le plaisir et pour découvrir ou redécouvrir Graziano Pellè :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut