Mais alors, qui a marqué des points ?

Hier soir, l’Equipe de France s’est faite neutraliser par la Serbie (1-1), 3 jours après avoir gagné contre l’Espagne (1-0). L’occasion pour Didier Deschamps de faire une revue d’effectif. Alors qui a convaincu ? Qui a déçu ? Eléments de réponses :

L’Euro 2016 arrive dans deux ans et durant cette période l’Equipe de France va devoir se maintenir en pression car elle est déjà qualifiée en tant qu’hôte de la compétition. Des matchs amicaux donc, l’occasion pour le sélectionneur de tester de nouveaux joueurs et de parfaire le schéma tactique.

Face à la Serbie, Didier Deschamps a fait tourner. Et changer son système aussi. Il est passé d’un 4-2-3-1 face à l’Espagne avec Valbuena comme dépositaire du jeu, à un 4-3-3 face à la Serbie. Procédons donc à l’évaluation des joueurs présents dans ce système précis, ligne par ligne.

bleus

La défense

Alors qu’il avait décidé de changer 7 de ces joueurs présents face à l’Espagne, Didier Deschamps n’a pas changer le titulaire dans les cages. Hugo Lloris était donc bien présent. Et il ne s’est pas montré des plus rassurants. Jeu de pied approximatif, interventions à la limite, il a souvent été mis en difficulté. Malgré cela, il sort l’arrêt réflexe qui sauve les Bleus en fin de match. Il possède toujours quelques longueurs d’avance sur Ruffier et Mandanda, pas rassurant non plus dans leurs clubs respectifs.

La ligne défensive était inédite et demande donc, de l’indulgence. Cependant, les latéraux ont déçu. Que ce soit Digne ou Sagna, ils ne se sont pas montrés à la hauteur de leurs concurrents respectifs (Evra et Debuchy). Et c’est surtout le jeune Lucas Digne qui inquiète. Frêle, brouillon, il ne semble pas voir l’étoffe d’une solution crédible derrière Patrice Evra. Sinon Kurzawa a signé un doublé avec les espoirs la semaine dernière… Au centre, c’est solide. Raphaël Varane et Jérémy Mathieu ont affiché calme et sobriété au sein de la défense des Bleus. Si Mathieu continue a être titulaire au Barça, Mamadou Sakho a du soucis à se faire…

Le milieu

Retour à un milieu axial à trois dans l’entrejeu tricolore. Cabaye en sentinelle, Schneiderlin et Pogba légèrement décalés et plus portés vers l’avant. Une fois de plus, Cabaye a déçu. Lui qui est capable d’orienter, de décaler et de frapper, s’est seulement contenter de ratisser quelques ballons. On peut se poser la question de son positionnement sur le terrain. Le problème c’est qu’au dessus de lui, Schneiderlin et Pogba ont convaincu hier soir. Pogba on le préfère à ce poste là. Plus percutant, plus présent dans les 30 derniers mètres, il s’est même permis le luxe d’ouvrir le score sur corner. Schneiderlin a lui aussi convaincu, alternant jeu court et transversales précises. Il pourrait instaurer le doute dans l’esprit de Didier Deschamps…

L’attaque

Difficile de dire si Cabella et Sissoko étaient des attaquants ou des milieux hier soir. Ce qui est sur en revanche c’est que l’ancien montpelliérain a séduit. Provocateur, vif et décisif puisque c’est lui qui tire le corner pour la tête de Paul Pogba. Sissoko en revanche, est retombé dans ses travers. Approximatif, technique hésitante, il n’a pas pesé sur le jeu offensif des Bleus.

cabella

Loïc Rémy, titulaire en pointe, lui a eu très peu de ballons à se mettre sous la dent et n’a pas vraiment été aidé par ses coéquipiers. A revoir peut être avec un numéro 10 derrière lui.

En conclusion, les prestations individuelles ont été hétéroclites, avec du bon et du moins bon. Reste à savoir si Didier Deschamps va vouloir intégrer de nouveaux joueurs (Kurzawa, Laporte, Stambouli, Sanson, Thauvin etc…) ou se reposer en majorité sur son groupe habituel pour les 2 ans de matchs amicaux qui arrivent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut