Souvenez-vous : le 4-4 complètement fou de Chelsea et Liverpool en 2009

Dans une de leur ultime confrontation sur la scène européenne, en 2009, Blues et Reds ont livré un match époustouflant. Vaincus à domicile 3 buts à 1, Liverpool a trouvé les ressources pour renversé la vapeur à Stamford Brige en menant 2 buts à 0 à la mi-temps. Vexé, Chelsea a finalement sorti les griffes pour décrocher un nul, 4 buts partout, historique.

La musique de la Ligue des Champions résonne dans les colonnes de Stamford Bridge. Définitivement, les Blues ont fait le plus dur en s’imposant à Anfield par deux buts d’écart et abordent le match avec un calme glacial. Dans les tribunes, les supporters imaginent déjà l’adversaire des demi-finales pour ramener à Londres la coupe aux grandes oreilles. Ce n’était sans compter sur un Liverpool caractériel, aux dents longues, qui s’est arraché pour refaire son retard en moins de 45 minute avant de livrer une fin de match aux couteaux avec des Blues tenaces.

Liverpool et Chelsea se retrouvent, en 2009, à l'occasion d'un quart de finale bouillant.
Liverpool et Chelsea se retrouvent, en 2009, à l’occasion d’un quart de finale bouillant.

Liverpool à réaction

Les Reds rentrent dans le match les griffes à l’extérieur. Très vite, Chelsea est pris au cou et subit la pression des visiteurs. Dés la 19ème minute, ils obtiennent un coup-franc intéressant. Fabio Aurélio se charge de le tirer et trouve le cadre alors que Petr Cech libère son flanc gauche. 1 but à 0. Les supporters se rendent compte que la tâche sera finalement ardue et scrutent le temps défiler. Une poignée de minutes plus tard, Ivanovic accroche Xabi Alonso dans la surface : l’arbitre indique le point de penalty. L’espagnol prend le ballon et assume la sentence. 0 – 2.

Le match se saccade, les Blues n’ont plus qu’un but d’avance mais cherche le cadre pour se donner de l’air. Les fans londoniens s’impatient et soufflent au coup de sifflet de la mi-temps.

Une période cardiaque

Au retour des vestiaires, les Reds ont fait le plus dur, une seule petite réalisation les enverraient en finale. Mais les ardeurs de la Mersey sont vite atténués par Didier Drogba. L’ivoirien frappe en angle fermé après un bon centre de Nicolas Anelka dés la 51ème. Surpris, Pep Reina ne peut empêcher le but. Le match est relancé, mais les visiteurs doivent toujours marqués un nouveau but pour espérer emmener les Blues en prolongation. Quelques minutes plus tard, les locaux obtiennent un coup-franc plein axe. Alex prend son élan, envoie un boulet de canon et égalise. 2 buts partout.

Didier Drogba a relancé la rencontre dans la mythique enceintre de Stamforg Bridge. AFP PHOTO / GLYN KIRK
Didier Drogba a relancé la rencontre dans la mythique enceintre de Stamforg Bridge. AFP PHOTO / GLYN KIRK

Les Reds s’effondrent, tout est à refaire et deux buts sont désormais essentiels. Le match se tend et les supporters se libèrent. A la 76ème, Frank Lampard, à la réception d’un bon centre en retrait semble tuer le match. Chelsea pointe à une longueur d’écart et affiche trois buts d’avance au score cumulé. Mais Liverpool ne lâche rien et cinq minutes plus tard, Lucas trouve le cadre, avec réussite, d’une frappe lointaine. 81ème, encore deux buts… et Kuyt, deux minutes plus tard, relance la fin de la rencontre. Les Reds repassent devant, 4 buts à 3. Mais malgré quelques ultimes offensives, le score en restera là, Chelsea obtient son billet en s’envole en demies.

Néanmoins, les Blues échoueront au prochain pallier contre les Champions : Barcelone, qualifiés grâce au but à l’extérieur (1 but partout, score cumulé).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut