Liverpool, c'est quoi le problème ?

Empêtrés dans une saison qui peine à se lancer définitivement, les Reds de Liverpool bégayent leur football depuis le mois d’août dernier. Si plusieurs facteurs peuvent expliquer ce retard à l’allumage, certaines causes semblent plus profondes qu’un simple mauvais de début de saison. Décryptage.

Jurgen Klopp a la plus mauvaise moyenne de points par matchs de sa carrière avec Liverpool. (1,77) Crédit photo Ben STANSALL / AFP
Jurgen Klopp a la plus mauvaise moyenne de points par matchs de sa carrière avec Liverpool. (1,77) Crédit photo Ben STANSALL / AFP

Un mercato manqué

Il suffit juste de jeter un œil sur l’effectif de Liverpool pour comprendre qu’un déséquilibre existe. Entre le poste de gardien qui n’a jamais fait l’unanimité depuis le départ de la légende Pepe Reina. Une ligne défensive où aucun patron n’est à recenser. Un secteur offensif encore balbutiant, tout n’est pas rose. Logiquement, cet été devait servir à corriger ces lacunes. Seulement, hormis Mané, Oxlade-Chamberlain et Robertson, personne n’est venu renforcer l’équipe de Jurgen Klopp. Outre le manque de qualité défensive, le milieu de terrain ne présente pas toutes les garanties nécessaires pour jouer sur tous les tableaux. Car Emre Can, Henderson ou Lallana voire Wijnaldum n’ont pas de véritables remplaçants si ce n’est l’ancien James Milner…

Le problème Coutinho

A moins de vivre sur un coin perdu de l’Alaska, tout le monde sait la fin de mercato agitée qu’a vécu Phillippe Coutinho. Promis aux catalans du Barça en remplacement de l’icône Neymar, le Brésilien n’a finalement jamais rejoint la Catalogne. Véritablement fâché contre ses dirigeants, le génial numéro 10 a mis plus d’un mois à se remettre la tête à l’endroit. Un laps de temps qui a vu son club rater son début de saison et surtout perdre certains automatismes. Revenu à la compétition officielle pour l’ouverture de la Champions League, Coutinho retrouve doucement son meilleur niveau. La preuve en chiffres : 4 buts et 3 passes décisives en 8 matchs…

Des chocs mal maîtrisés

Si l’effectif n’est pas excellent et si Coutinho a eu du mal à l’allumage, l’autre facteur qui plombe l’équipe de Jurgen Klopp est bien sur la faillite lors des gros matchs. Opposés à Manchester City, United, Tottenham, Seville et Arsenal depuis le début de saison, le bilan est négatif. Deux défaites, deux nuls et une victoire. Trop peu pour espérer suivre le rythme de l’équipe de Guardiola ou tout simplement être dans le TOP4. La féroce concurrence de la Premier League conjuguée à un groupe relevé de Champions League oblige Liverpool à être performant à chaque match. Actuellement 9èmes à 12 points du leader, ils ne sont qu’à trois longueurs de la quatrième place…

Une saison encore longue

Malgré ce tableau peu idyllique, certains motifs d’espoir persistent. Avec 29 journées encore à disputer, les Reds ne sont pas totalement décrochés à l’image du voisin Everton. Premiers devant le Spartak Moscou et Seville en Europe, ils devraient pouvoir assurer la qualification pour les 8èmes de finale. Avec une ligne d’attaque comprenant Coutinho, Firmino, Mané ou Salah, il reste impensable que Liverpool ne va pas se sortir de ce mauvais pas. A Jurgen Klopp de trouver les bons mots pour relancer sa formation. Anfield n’attend que cela pour se remettre à chanter comme à ses plus belles heures…

Jajaye Panizzoli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut