Ligue 1 : Un podium ultra disputé

Derrière l’intouchable PSG, ils sont trois. Trois équipes à chercher à accrocher le podium, synonyme de Champions League. Si ces équipes ont plusieurs arguments à faire valoir pour parvenir à valider leurs objectifs, il n’est pas impossible que ce trio se batte jusqu’à la dernière journée pour monter sur le podium. Zoom sur ces trois prétendants.

Crédit photo : AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Crédit photo : AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Monaco, un léger doute

On ne va pas revenir sur l’été particulier de l’AS Monaco. Avec le départ de plusieurs forces vives comme Mendy, Bakayoko, Bernardo Silva ou encore M’Bappe, les monégasques se sont affaiblis. Cependant, cette “saignée” était prévue, budgétisée et anticipée. La preuve avec les différentes arrivées (Tielemans, Jovetic, Baldé etc…) mais aussi avec certains cadres restés. On pense à Fabinho, Falcao, Lemars, Glik, Jemerson entre autres. Malgré ce gros bouleversement collectif, l’AS Monaco semble avoir du mal à trouver la meilleure formule. Brillante face l’OM (6-1), Lille (0-4) ou contre Guingamp (6-0), l’ASM peut être brouillonne (1-1 à Amiens) voire dépassée. Nice (0-4) et PSG (1-2) peuvent témoigner. Si le bilan statistique reste de bonne facture avec une place de dauphin partagée avec l’OL et plus de 2 points par match en Ligue 1, la tendance actuelle ne penche pas pour les joueurs de Leonardo Jardim. Opposés ce soir au FC Nantes de Claudio Ranieri, les monégasques doivent impérativement réagir.

Lyon, le vent dans le dos

Depuis plusieurs semaines, l’Olympique Lyonnais réalise des matchs de très bonne qualité avec un jeu offensif cohérent. Si les premières semaines de compétition ont montré certaines lacunes dans le jeu lyonnais, le tir semble corrigé. Friable défensivement, cet OL parvenait à remonter le niveau grâce à sa puissance offensive. Porté par un Nabil Fekir international, les joueurs de Bruno Genesio ont définitivement pris leur envol lors de la 9ème journée et le choc face à Monaco. Dominés dans le jeu, mais costaud défensivement l’OL s’est imposé 3-2 dans les dernières secondes de la partie grâce à son capitaine et totem, Nabil Fekir. Depuis ce coup franc victorieux, l’OL a disputé 8 matchs en Ligue 1 et Europa League et n’a encaissé qu’un seul but, à Everton (1-2). En revanche, 24 buts ont été inscrits dont le cinglant 0-5 dans le derby face aux Verts. La dernière victoire à Nice a montré que cette équipe monte en puissance et qu’elle a enfin trouvé le schéma tactique qui lui correspond. Avec son 4-2-3-1 où Fekir est positionné en électron libre derrière Mariano Diaz, Genesio a trouvé la bonne formule. Pour le moment…

Malgré tout , l’OM est là

En dépit de plusieurs matchs catastrophiques en début de saison, Monaco (6-1) et Rennes (1-3) notamment, et un manque de maîtrise continu durant ses matchs, l’OM est placé. Pas ou peu flamboyants dans le jeu, les marseillais affichent surtout un excellent état d’esprit. Depuis que les projets de 4-3-3 ultra offensif ont été rangés dans les placards, les joueurs de l’OM semblent plus équilibrés sur le terrain. Avec un bloc équipe plus resserré où Luiz Gustavo s’est imposé comme le vrai patron, les hommes de Rudi Garcia n’ont plus perdu en Ligue 1. Depuis la victoire sur le terrain d’Amiens (0-2), l’OM reste sur 9 matchs sans défaite en championnat. Si le match nul face au PSG a frustré certains supporters, l’image montrée par l’OM ce soir là fut intéressante. Face à un adversaire plus fort, les marseillais ont montré beaucoup de générosité et une vraie force collective à défaut de produire beaucoup de jeu. Malgré les états de forme décevants de Mitroglu, Payet, Germain, l’OM n’est pas largué au classement. Si l’espoir reste permis pour les marseillais, l’état d’esprit ne suffit pas sur 38 journées. Il faut donc réflechir à incorporer d’autres ingrédients…

Avec 6 points d’avance sur le 5ème et le 6ème de Ligue 1, ce trio ne devrait pas changer d’ici la fin de saison. Toutefois, Nantes, Caen, Bordeaux peuvent revenir à portée de ces trois équipes à la faveur d’une bonne série de résultats. Pas de doute, cette année en Ligue 1 le suspense se trouve sur le podium…

 
Jajaye Panizzoli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut