Ligue 1 : Nasser Al-Khelaïfi fait le point

Une semaine après l’élimination du PSG par Barcelone en quart de finale de la Ligue des Champions, le président du club de la capitale s’exprime dans les colonnes du Parisien. Il affirme que de nouveau joueurs sont nécessaires pour « régénérer l’équipe ».

FOOTBALL : Paris SG vs Bastia - Ligue 1 - 19/10/2013

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a expliqué ne rien regretter du parcours en Ligue des Champions de son équipe et de son élimination en quart de finale par le Barça.

« On voulait aller le plus loin possible, mais on a affronté la meilleure équipe d’Europe. On ne regrette rien car on a emmagasiné de l’expérience aussi. » a-t-il expliqué au Parisien.

Le Qatari semble avoir conscience des qualités mais également des limites de son effectif. Ainsi, s’il n’envisage pas de bouleverser son groupe, il compte néanmoins recruter des joueurs d’expérience pour encadrer les jeunes.

« Ce n’est pas encore la fin d’un cycle. Mais il faut se poser et réfléchir pour régénérer l’équipe. On a déjà 5 ou 6 joueurs d’avenir. On ne va pas changer les 11 joueurs. On veut aussi des garçons d’expérience. » a-t-il avancé.

Recruter oui, mais encore faut-il respecter le fair play financier. Á ce propos, le boss du PSG voit ce mécanisme comme un frein dans la progression de son projet.

« Il nous a handicapés et nous a clairement ralentis. Sans ces sanctions, on peut imaginer que Di Maria serait au PSG cette saison ».

Le président du club de la capitale a également tenu à défendre son entraîneur en louant le travail accompli par ce dernier.

« Oui, bien sûr. J’ai été très déçu du traitement infligé à Laurent. Il a été champion du monde en 1998. En tant qu’entraîneur, il a réalisé une grande saison avec Bordeaux, il a obtenu de bons résultats avec l’équipe nationale et fait un excellent travail [avec nous]. Il est bien vu, jeune, et il est français. Les critiques le visant sont injustes. On peut gagner les quatre titres nationaux cette saison (Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue + le Trophée des champions), ce serait historique. Il peut écrire l’histoire comme en 1998. » a-t-il expliqué au Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut