Ligue 1 : La montée d’Amiens en Ligue 1 contestée par Lens et Lorient

C’est une nouvelle qui pourrait bien faire grincer des dents les supporters amiénois. Dans son édition du jour, L’Equipe annonce que le club de Lorient ainsi que celui du RC Lens ont transmis une lettre de réclamation aux hautes instances du football français pour contester la montée du deuxième de Domino’s Ligue 2.

La LFP dévoile ce jeudi, le calendrier pour la saison 2017-2018 de la Ligue 1 Conforama. / AFP PHOTO / FRANCOIS NASCIMBENI
La LFP dévoile ce jeudi, le calendrier pour la saison 2017-2018 de la Ligue 1 Conforama. / AFP PHOTO / FRANCOIS NASCIMBENI

Article L. 222-10 du Code du Sport. C’est bien connu, les clubs professionnels seraient prêts à tout pour faire partie de l’élite. Cette annonce en est la preuve. Malgré leur échec face à Troyes en barrage et leur contre-performance en fin de saison pour accéder à la montée, Merlus et Lensois se sont entendus pour remettre en cause l’accès à la Ligue 1 Conforama d’Amiens. Les deux futurs pensionnaires de deuxième division mettent en avant l’article L.222-10 du Code du Sport.

« Nul ne peut exercer, directement ou indirectement, en droit ou en fait, à titre bénévole ou rémunéré, des fonctions de direction ou d’entraînement sportif soit dans une association ou une société employant des sportifs contre rémunération ou organisant des manifestations sportives, soit dans une fédération sportive ou un organe qu’elle a constitué s’il a exercé la profession d’agent sportif durant l’année écoulée. »

John Williams, actionnaire minoritaire du club amiénois a également été  un agent de joueur enregistré auprès de la FFF. Ce qui est interdit par le règlement. Une aiguille dans une botte de foin trouvée par les dirigeants des deux clubs concernés qui n’inquiète pas le président amiénois.Lens  aimerait notamment récupérer une place sur le podium et rejouer le barrage contre Lorient.  Présent ce jeudi devant la DNCG, Bernard Joannin s’est dit très déçu par la réaction du président lensois Gervais Martel  mais reste confiant concernant la suite de cette affaire. Il assure que le « dossier est vide ».

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut