Ligue 1 : L’UNFP veut redorer l’image des footballeurs grâce à sa campagne "c'est vrai"

Depuis plusieurs années, le monde du football ne cesse d’être critiqué via des clichés. L’UNFP, le syndicat des joueurs, a donc décidé de s’investir  et de lancer sa nouvelle campagne « C’est vrai » visant à redorer l’image des footballeurs auprès du grand public.

Olivier Giroud ; UNFP ; MKTG ; MONACO ; EdouardBressy
Olivier Giroud ; UNFP ; MKTG ; MONACO ; EdouardBressy

« Les footballeurs aime les belles blondes ». Pour promouvoir sa nouvelle campagne, l’UNFP a organisé lundi 22 mai, une soirée dans les locaux de la prestigieuse école Sciences PO Paris. Un lieu placé sous le signe de l’échange, de la diversité et de l’ouverture d’esprit à l’image de ce projet. En effet, le syndicat des joueurs cherche à « bousculer les idées reçues » en « valorisant l’engagement sociétal » des joueurs français.

Un spot drôle et innovant

Aujourd’hui le football français est à un tournant de son histoire. Que ce soit sur le plan sportif mais aussi et surtout sociétal. L’image du football se dégrade au fil des années et il est temps de changer les choses. Un avis partagé et véhiculé par l’UNFP et les sept joueurs présents à l’occasion pour mettre en avant ce projet. En effet, Blaise Matuidi, Olivier Giroud, Florian Thauvin, Bafétimbi Gomis, Rio Mavuba, Franck Béria et Christophe Jallet ont tous participé à la création d’un spot publicitaire, bientôt diffusé sur vos écrans, mettant en avant les clichés concernant les footballeurs mais également leurs actions en faveur des associations humanitaires. Une manière pour eux de montrer qu’ils ne sont pas que de simples joueurs de football. Un premier pas vers la réhabilitation.

Des chiffres importants

Actuellement et selon l’UNFP seulement 39% des Français ont une image positive des footballeurs français ou évoluant en France. Une chiffre faible quand on connait l’importance du football dans la société.  Pourtant 20% des joueurs professionnels ont un engagement sociétal et parmi ceux qui ne sont pas engagés, 60% sont prêts à rejoindre une cause ou à monter leur propre association, preuve que les footballeurs ne sont pas tous imbus de leur personne.

Un cliché sans doute véhiculé par les médias régulièrement à la recherche du buzz. L’UNFP a donc décidé de mettre en place un plan d’action pour faire bouger les choses. Dans un premier temps la production du film « c’est vrai » puis la mise en place d’une démarche d’accompagnement auprès des joueurs afin de les aider à structurer leurs actions mais également la mise en place d’une plateforme digitale pour mettre en avant leur projet. Un petit pas pour les joueurs, un grand pas pour l’image du football.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut