Ligue 1 : Quelle fin de saison pour le PSG ?

Le Paris Saint Germain a montré ce samedi qu’il faudrait encore compter sur lui après sa victoire éclatante contre Monaco 4-1 au Parc OL. Un signe fort envoyé à ses concurrents qui indique que le club parisien n’a pas abdiqué dans sa lutte pour le triplé national. Alors, comment les parisiens s’apprêtent à vivre cette fin de saison ? Quelques éléments de réponse.

Le mental parisien 

Apres leur cuisante élimination il y a de ça presque un mois en ligue des champions, la fin de saison des joueurs de la capitale s’apparentait à un long calvaire. Mais les hommes d’Emery ont rappelé à tout le monde que le champion en titre n’était pas mort. Malgré l’humiliation de Barcelone, il ne fallait pas enterrer aussi facilement une équipe comme celle-là. Depuis ce fameux 8 mars, Paris n’a perdu aucun match, dans aucune compétition. De plus, la dernière défaite dans l’Hexagone remonte au 17 décembre 2016 contre Guingamp. Il n’y a donc pas l’ombre d’une crise. Cavani continue d’empiler les buts et les supporters sont toujours derrière leurs joueurs. Et pour une fois, les rouges et bleus ne sont pas dans le rôle du “chassé”. La coupe d’Europe n’étant plus au programme, la pression est donc sur Monaco qui reste en compétition sur trois tableaux après leur victoire en coupe de France hier, sur Lille, 2-1. Si les parisiens gardent cette envie et ce mental, ils peuvent finir en trombe.

L’expérience 

L’argent investi par le Qatar depuis 2011 n’est pas étranger aux résultats du club de la capitale. Personne ne le nie. Mais être autant régulier chaque saison, en raflant tous les titres, souligne la bonne gestion et entente du groupe. Comme pour Lyon dans les années 2000, l’expérience est aujourd’hui du coté parisien. Malgré un niveau de jeu plus faible dans notre championnat qu’ailleurs, les Verratti et consorts sont toujours présents lorsque l’enjeu est important. Le sérieux est un atout qu’on ne peut leur enlever. Du moins en France. Comme en atteste la victoire de samedi.

Monaco, et dans une autre mesure, Nice, devront gérer aux mieux leur rendez-vous.

Le calendrier avantageux

Autre élément à prendre en compte pour la fin d’année, le calendrier. Si on se focalise sur les concurrents directs, la lutte sera menée à 3. Les échéances sont plutôt favorables au franciliens ( par rapport aux Monégasques), qui n’ont plus que deux compétitions à jouer, contre 3 pour les joueurs de la principauté, et seulement une pour les aiglons. En ce qui concerne la Ligue 1, Paris aura deux déplacements difficiles (Nice et Saint-Etienne) alors que Monaco ira à Lyon, Saint-Etienne et Rennes. L’OGC Nice, quant à elle, se rendra à Marseille, Lyon et recevra le PSG. Avantage donc aux hommes d’Emery. Mais rien n’est écrit à l’avance en football et on n’est jamais à l’abri de quelques surprises.

La première étape est réussie pour Paris (©AFP Jeff PACHOUD)
La première étape est réussie pour Paris
(©AFP Jeff PACHOUD)

Il semble donc que le PSG se soit remis de cette nuit cauchemardesque en catalogne. Du moins, en apparence.  La saison peut être sauvée si les partenaires de Di Maria finissent par tout gagner. Les objectifs ne seront pas atteints, quoi qu’il arrive. Mais pour une fois, on peut se féliciter de ce suspens qui fait saliver. Alors Paris réussira-t-il sa fin de saison? Début de réponse ce soir, en quart de finale de la coupe de France, contre Avranches.

Jonathan Morin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut